5 289.62 PTS
+0.15 %
5 292.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
4 231.68
+0.00 %
DAX PTS
12 451.96
-
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
22 149.21
+1.97 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Brexit: Theresa May ne "tolérera pas" de tentatives d'obstruction parlementaire

| AFP | 258 | 5 par 1 internautes
Theresa May lors d'une conférence de l'organisation patronale CBI, à Londres le 6 novembre 2017
Theresa May lors d'une conférence de l'organisation patronale CBI, à Londres le 6 novembre 2017 ( Daniel LEAL-OLIVAS / AFP )

La Première ministre britannique Theresa May a prévenu vendredi les parlementaires favorables au maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne qu'elle ne "tolérera pas" de tentatives d'obstruction pour ralentir ou stopper la sortie du pays de l'UE.

"Nous ne tolérerons aucune tentative d'utiliser la voie des amendements au projet de loi pour essayer de bloquer la volonté démocratique du peuple britannique, en essayant de ralentir ou d'arrêter notre départ de l'Union européenne", écrit la Première ministre dans le Daily Telegraph. "Nous quitterons l'Union européenne le 29 mars 2019".

Cette mise au point intervient alors que le Britannique John Kerr, rédacteur de l'article 50 du Traité de Lisbonne qui offre une porte de sortie de l'UE et invoqué au mois de mars par Londres, doit répéter vendredi que le processus n'est pas irréversible.

"Nous ne sommes pas obligés de sortir (de l'UE) juste parce que Mme May a envoyé la lettre" déclenchant l'article 50, doit déclarer Lord Kerr, lors d'un événement organisé par le mouvement pro-européen Open Britain. "Nous pouvons changer d'avis à tout moment du processus", doit-il encore ajouter.

Le gouvernement britannique a annoncé jeudi soir que le Brexit aurait lieu le 29 mars 2019 à 23H00 GMT, une précision qui fera l'objet d'un amendement au projet de loi de retrait de l'UE, en cours d'élaboration au parlement.

"Notre amendement indique clairement que le Royaume-Uni quittera l'Union européenne à 23h00 le 29 mars 2019", a déclaré dans un communiqué le ministre en charge du Brexit, David Davis.

Les négociations du Brexit ont repris jeudi entre le Royaume-Uni et l'UE, et "le temps presse", a prévenu le négociateur en chef de l'UE Michel Barnier. "Nous avons fait des progrès considérables dans les domaines qui comptent", a au contraire estimé le ministère britannique chargé du Brexit sur son compte Twitter.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

Credit Agricole et Citi ont fait leur entrée au capital de SETL, le spécialiste de la blockchain financière, a annoncé ce dernier. Les deux banques rejoignent ainsi Computershare, Deloitte et…

Publié le 19/02/2018

Foncière Atland et le gestionnaire néerlandais de fonds de pensions PGGM annoncent le développement d'un bâtiment dans le Bas-Montreuil, en...

Publié le 19/02/2018

Nokia et Tele2 vont collaborer dans l'Internet des objets...

Publié le 19/02/2018

Guerbet a nommé David Hale au sein du comité exécutif et au poste de chief commercial officer Diagnostic Imaging. David Hale rejoint Guerbet après 17 ans chez General Electric Healthcare, où il…

Publié le 19/02/2018

Bolloré, qui détenait 34,7 millions d'options d'achat d'actions Vivendi, a exercé 21,4 millions d'options représentant 1,7 % du capital de Vivendi, au prix d'exercice moyen de 16,57 euros,…

CONTENUS SPONSORISÉS