5 289.86 PTS
-
5 259.5
-0.53 %
SBF 120 PTS
4 239.49
-
DAX PTS
12 487.90
-
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.00 %
Nikkei PTS
21 906.98
-0.08 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Brexit: "pas encore de progrès suffisants" dans les négociations, selon Tusk

| AFP | 145 | Aucun vote sur cette news
Le président du Conseil européen Donald Tusk, à l'issue d'un entretien avec la Première ministre britannique Theresa May, à Londres, le 26 septembre 2017
Le président du Conseil européen Donald Tusk, à l'issue d'un entretien avec la Première ministre britannique Theresa May, à Londres, le 26 septembre 2017 ( Daniel LEAL-OLIVAS / AFP )

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a déclaré mardi à Londres que les négociations sur le Brexit n'avaient pas enregistré "de progrès suffisants" pour permettre de passer à la phase des discussions sur la future relation entre l'Union européenne et le Royaume-Uni.

"Nous discuterons de notre future relation lorsqu'il y aura ce que nous appelons des progrès suffisants", a dit M. Tusk, à l'issue d'un entretien avec la Première ministre britannique, Theresa May, et alors que le 4e cycle de négociations entre les Européens et Londres a démarré lundi à Bruxelles.

Le président du Conseil européen Donald Tusk et la Première ministre britannique Theresa May au 10 Downing Street à Londres, le 26 septembre 2017
Le président du Conseil européen Donald Tusk et la Première ministre britannique Theresa May au 10 Downing Street à Londres, le 26 septembre 2017 ( Jonathan Brady / POOL/AFP )

"Toutefois, si vous me le demandez aujourd'hui, je dirais qu'il n'y a pas encore de progrès suffisants, mais nous y travaillerons", a-t-il ajouté.

M. Tusk s'est dit "prudemment optimiste", estimant que Mme May avait usé d'un ton "constructif et plus réaliste dans son discours de Florence", vendredi, où elle a notamment promis de respecter les engagements financiers britanniques vis-à-vis de Bruxelles et réclamé une période de transition de deux ans après le Brexit, prévu 29 mars 2019.

"La philosophie d'avoir le beurre et l'argent du beurre arrive à sa fin, du moins je l'espère", a-t-il ajouté, en évoquant une expression utilisée notamment par le pro-Brexit Boris Johnson, chef de la diplomatie britannique.

Lundi, le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, avait affirmé que les discussions autour d'une période de transition à l'issue du départ du Royaume-Uni ne pourraient débuter qu'une fois un accord trouvé sur les trois points prioritaires du divorce: la facture du divorce, la question des droits futurs des citoyens européens, et celle de la frontière irlandaise.

Mais, de son côté, le ministre britannique du Brexit, David Davis, a réitéré la volonté de Londres d'aborder au plus vite la question de la future relation entre les deux parties, en lui conditionnant le règlement de la facture du divorce.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Gaussin précise leurs modalités financières et le calendrier de réalisation...

Publié le 20/02/2018

"Nous abordons 2018 avec confiance et détermination tout en restant très vigilants sur les évolutions de nos marchés à court terme", dit Christel Bories, PDG du Groupe Eramet...

Publié le 20/02/2018

Drive & Share s'adresse à ceux qui souhaitent bénéficier de la flexibilité que procure la possession d'une voiture, mais qui n'ont pas besoin de l'utiliser régulièrement...

Publié le 20/02/2018

En particulier, 1,71 MdE de travaux vont échoir à Eiffage...

Publié le 20/02/2018

Cette opération s'inscrit dans la stratégie du Groupe BPCE de recentrage dans les secteurs et zones prioritaires de développement...

CONTENUS SPONSORISÉS