En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 862.35 PTS
-0.28 %
4 860.00
-0.28 %
SBF 120 PTS
3 880.33
-0.22 %
DAX PTS
11 138.74
-0.60 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.136
+0.00 %

Brexit: May réitère son opposition à l'UE sur la frontière irlandaise

| AFP | 280 | Aucun vote sur cette news
La Première ministre britannique Theresa May à Bruxelles le 17 octobre 2018
La Première ministre britannique Theresa May à Bruxelles le 17 octobre 2018 ( JOHN THYS / AFP/Archives )

La Première ministre britannique Theresa May va réitérer lundi son opposition à la solution de l'UE pour résoudre le problème de la frontière irlandaise après le Brexit, tout en assurant que l'accord de retrait est presque finalisé, ont indiqué dimanche ses services.

Les négociations entre Bruxelles et Londres sur les conditions de leur divorce achoppent sur le sort de la frontière entre la province britannique d'Irlande du Nord et la République d'Irlande (membre de l'UE) après le Brexit, prévu le 29 mars 2019.

Londres comme Bruxelles veulent éviter le rétablissement d'une frontière physique, mais leurs points du vue divergent sur la manière d'y parvenir et les deux parties n'ont pu s'accorder lors du sommet européen des 17 et 18 octobre à Bruxelles.

"Comme je l'ai exposé la semaine dernière, nous ne pouvions accepter la première proposition de backstop de l'UE", doit dire Mme May en informant la chambre des Communes de l'état d'avancement des négociations, selon des extraits de son intervention communiqués par ses services.

La frontière irlandaise aujourd'hui
La frontière irlandaise aujourd'hui ( Laurence SAUBADU / AFP )

Cette solution dite de "backstop" ("filet de sécurité"), qui prévoit de maintenir l'Irlande du Nord dans l'union douanière et le marché unique si aucune autre solution n'est trouvée, "aurait impliqué la création d'une frontière douanière dans la mer d'Irlande et détruit l'intégrité du Royaume-Uni", selon Mme May.

"Je crois qu'aucun Premier ministre britannique ne pourrait jamais l'accepter", doit-elle ajouter. "Moi certainement pas".

Au-delà de ce blocage sur la frontière irlandaise, l'accord de retrait du Royaume-Uni est bouclé à "95%", va assurer la cheffe du gouvernement conservateur. "Nous avons un large accord sur la structure et la portée de la future relation, avec d'importants progrès réalisés sur des questions comme la sécurité, les transports et les services".

Selon la presse britannique, des députés de la majorité conservatrice s'apprêteraient à contester le leadership de Theresa May au cours de la semaine à venir, mécontents de sa stratégie de négociation sur le Brexit.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2019

Saint-Gobain aurait chargé Goldman Sachs d’organiser la cession de son activité distribution de bâtiment en Allemagne, Raab Karcher, dans le cadre du programme de cessions d’actifs non…

Publié le 21/01/2019

Lundi 21 janvier8h00 en en AllemagnePrix à la production en décembre14h00 en SuissePerspectives économiques mondiales du FMIMardi 22 janvier11h00 en AllemagneIndice ZEW du sentiment des…

Publié le 21/01/2019

Le London Stock Exchange envisage de lancer une offre concurrente à celle d’Euronext sur la Bourse norvégienne, Oslo Børs, affirme le journal britannique, Evening Standard. L’opérateur de la…

Publié le 21/01/2019

HERMES INTERNATIONAL                                                                  21/01/2019        Bilan…

Publié le 21/01/2019

Paris, le 21 janvier, 2019 - Atos, leader international de la transformation digitale, lance aujourd'hui sa nouvelle solution Evidian SafeKit 100% logicielle, qui assure aux…