En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 880.92 PTS
+0.84 %
4 881.00
+0.90 %
SBF 120 PTS
3 891.45
+0.83 %
DAX PTS
11 144.25
+0.66 %
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.00 %
1.135
-0.27 %

Brexit: Londres et Dublin disent être très proches d'un accord sur leur frontière

| AFP | 323 | Aucun vote sur cette news
Le chef de la diplomatie irlandaise Simon Coveney le 25 juillet 2018 devant le Parlement britannique à Londres
Le chef de la diplomatie irlandaise Simon Coveney le 25 juillet 2018 devant le Parlement britannique à Londres ( Daniel LEAL-OLIVAS / AFP/Archives )

Des ministres britannique et irlandais ont estimé vendredi être "très près" de s'accorder sur la manière de maintenir une frontière ouverte sur l'île d'Irlande après le Brexit, principal obstacle à la conclusion d'un accord sur le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne.

"Je pense que nous sommes très près de le résoudre, j'espère fermement que nous le sommes", a déclaré le chef de la diplomatie irlandaise, Simon Coveney, lors d'une conférence de presse à Dublin à propos du problème de la frontière.

"Comme Simon le dit, nous sommes certainement très près de le résoudre", a renchéri David Lidington, secrétaire d'Etat auprès du cabinet de la Première ministre britannique Theresa May, lors du même point presse.

Les négociations avec Bruxelles doivent désormais "continuer et s'intensifier davantage", a-t-il ajouté.

David Lidington le 2 octobre 2018 à Birmingham
David Lidington le 2 octobre 2018 à Birmingham ( Oli SCARFF / AFP/Archives )

A moins de cinq mois du Brexit, prévu le 29 mars 2019, les négociations entre Londres et Bruxelles n'ont pas encore abouti, laissant planer l'hypothèse d'une sortie sans accord final, même si les deux parties sont tombées d'accord sur la plupart des points.

La manière d'éviter le retour d'une frontière physique entre la province britannique d'Irlande du Nord et la République d'Irlande, afin de préserver l'accord de paix de 1998, demeure un point de désaccord majeur.

David Lidington participait à Dublin à la Conférence intergouvernementale britannico-irlandaise, forum de discussion entre le Royaume-Uni et l'Irlande établi par l'accord de paix du Vendredi saint en 1998.

Le ministre britannique chargé du Brexit, Dominic Raab, a lui effectué une visite en Irlande du Nord vendredi où il a rencontré des responsables politiques et entrepreneurs locaux.

Ce dernier a estimé qu'un accord sur la sortie de l'UE pourrait être scellé d'ici au 21 novembre, dans une lettre adressée à des parlementaires et publiée mercredi, affirmant que "95% de l'accord de retrait" était désormais "réglé".

Un porte-parole de Theresa May s'est lui montré plus prudent, se gardant de confirmer cette date du 21 novembre. "Nous espérons conclure un accord aussi vite que possible", a-t-il dit.

La frontière irlandaise aujourd'hui
La frontière irlandaise aujourd'hui ( Laurence SAUBADU / AFP )

Simon Coveney a lui estimé mercredi à Paris que si un accord devait intervenir en novembre, "les équipes de négociation doivent trouver une solution la semaine prochaine, ou pas loin". Il a dit vendredi que Dublin était en contact quotidien avec l'équipe de Michel Barnier, le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2019

STMicroelectronics (+9,16% à 13,645 euros) domine aisément l’indice CAC 40 à la faveur de perspectives 2019 rassurantes. Le fabricant de semi-conducteurs anticipe en effet une accélération de…

Publié le 24/01/2019

La bourse de Paris se rapproche des 4.900 points

Publié le 24/01/2019

Eurazeo annonce céder à AXA sa participation de 22 % au capital de Capzanine, société de gestion européenne indépendante spécialisée dans l’investissement privé. Cette transaction…

Publié le 24/01/2019

Tikehau Capital, groupe de gestion d’actifs alternatifs et d’investissement, a annoncé la cession de sa participation au capital de Spie batignolles, acteur majeur dans les métiers du bâtiment,…

Publié le 24/01/2019

Le Bélier vient de réaliser son point d’activité au titre de son exercice 2018. Ainsi, le spécialiste en fonderie aluminium pour l’industrie automobile a dévoilé un chiffre d’affaires…