5 131.86 PTS
+0.00 %
5 137.50
+0.14 %
SBF 120 PTS
4 102.36
+0.83 %
DAX PTS
12 229.34
+0.00 %
Dowjones PTS
21 899.89
+0.90 %
5 873.33
+0.00 %
Nikkei PTS
19 516.47
+0.68 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Brexit: le départ rapide du ministre britannique, "pas un problème"

| AFP | 233 | Aucun vote sur cette news
Les deux négociateurs en chef pour l'UE et le Royaume-Uni, Michel Barnier (G) et 
David Davis (D), lors de négociations sur le Brexit à Bruxelles, le 17 juillet 
2017
Les deux négociateurs en chef pour l'UE et le Royaume-Uni, Michel Barnier (G) et David Davis (D), lors de négociations sur le Brexit à Bruxelles, le 17 juillet 2017 ( THIERRY CHARLIER / AFP/Archives )

La Commission européenne a assuré mardi que le départ précoce de David Davis, le responsable britannique pour le Brexit, de la session de négociations qui s'est ouverte lundi à Bruxelles entre l'UE et le Royaume-Uni n'était "pas un problème".

"Nous n'estimons pas que c'est un problème et nous ne sommes pas inquiets. Les négociateurs en chef n'ont pas à être présents en permanence", a expliqué Margaritis Schinas lors du point presse quotidien de l'exécutif européen.

Le deuxième round de discussions sur l'accord de retrait du Royaume-Uni de l'Union a débuté lundi matin en présence de David Davis mais ce dernier a ensuite rapidement regagné Londres, où l'attendaient des "questions parlementaires", selon un responsable britannique.

Cet éloignement a été vivement critiqué par certains médias d'outre-Manche.

M. Davis a aussi fait l'objet de moqueries sur les réseaux sociaux après la diffusion d'une photo où on le voit assis à une table, sans le moindre dossier, face à son homologue européen Michel Barnier qui a lui les mains posées sur un épais document de travail.

Le ministre britannique du Brexit doit néanmoins revenir à Bruxelles jeudi, le dernier jour de ce cycle de négociations, pour passer en revue le bilan des discussions, avant de donner en principe une conférence de presse au côté de M. Barnier.

"Les discussions sont bien structurées sur la semaine, le travail est en cours, et nous ne nous sentons pas inquiets", a précisé le porte-parole de la Commission, sans autre détail.

Les pourparlers sont axés sur les priorités à régler pour le retrait du Royaume-Uni: solde des comptes, droits des citoyens européens au Royaume-Uni et la frontière en Irlande du nord.

"Les négociations (...) sont maintenant dans les mains des avocats du divorce. Ce sont eux qui sont en charge, et nous avons un très bon avocat spécialisé dans le divorce en la personne de Michel Barnier et de son équipe", a affirmé M. Schinas.

Côté britannique, une centaine d'experts feraient partie de la délégation venue négocier cette semaine à Bruxelles.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/08/2017

Franchissement de seuil...

Publié le 23/08/2017

Le groupe pourrait s'appuyer sur Novatek à Gydan...

Publié le 23/08/2017

L'homme politique va devenir associé...

Publié le 22/08/2017

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 681 286,50 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

CONTENUS SPONSORISÉS