5 503.65 PTS
+0.18 %
5 499.5
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 397.67
+0.08 %
DAX PTS
13 223.20
+0.30 %
Dowjones PTS
26 115.65
+1.25 %
6 810.28
+0.00 %
Nikkei PTS
23 763.37
-0.44 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Brexit: la BCE s'inquiète des banques installant des "coquilles vides" dans l'UE

| AFP | 362 | Aucun vote sur cette news
Daniele Nouy, présidente du superviseur des banques européennes, le SSM, institution chapeautée par la Banque centrale européenne, le 4 novembre 2015
Daniele Nouy, présidente du superviseur des banques européennes, le SSM, institution chapeautée par la Banque centrale européenne, le 4 novembre 2015 ( DANIEL ROLAND / AFP/Archives )

La Banque centrale européenne (BCE) s'est inquiétée lundi de voir les banques internationales basées à Londres s'appuyer sur des "coquilles vides" pour continuer à exercer dans l'UE après le Brexit, tout en gardant des services clés dans la capitale britannique.

Selon une source proche de la BCE, Danièle Nouy, la présidente du superviseur des banques européennes, le SSM, institution chapeautée par la Banque centrale européenne, a fait part de ses craintes aux ministres des Finances de la zone euro, lors d'une réunion à Bruxelles.

Alors que le Royaume-Uni est supposé quitter l'UE fin mars 2019, Londres tente de maintenir la dominance de la City en tant que place financière incontournable, au grand dam de ses concurrentes européennes, comme Francfort ou Paris.

Si le Royaume-Uni décide de s'engager dans la voie d'un Brexit "dur", les banques basées à Londres perdraient "leur passeport financier", qui leur permet de proposer leurs services depuis Londres à des clients des vingt-sept autres pays.

Pour continuer à opérer dans l'Union, les établissements financiers devraient établir un nouveau siège dans un pays de l'UE.

Un certain nombre de banques ont déjà indiqué leur projet de déplacer des emplois vers d'autres centres financiers européens, notamment Francfort mais aussi Paris et Dublin.

Mercredi dernier, un haut responsable de la Banque d'Angleterre (BoE) avait prévenu qu'environ 10.000 emplois dans la banque et l'assurance pourraient être délocalisés du Royaume-Uni immédiatement après le Brexit.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2018

Franchissement de seuils...

Publié le 18/01/2018

Le réseau sera opérationnel d'ici la fin du mois...

Publié le 18/01/2018

La compagnie de Dubaï a signé un protocole d'accord pour 36 appareils, dont 20 fermes...

Publié le 18/01/2018

Sur les 6% du tour de table...

Publié le 18/01/2018

Plusieurs ajustements à signaler

CONTENUS SPONSORISÉS