En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 488.83 PTS
+0.68 %
5 488.5
+0.67 %
SBF 120 PTS
4 393.86
+0.64 %
DAX PTS
12 407.24
+0.66 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+0.00 %
1.177
-0.03 %

Brexit: l'UE prête à proposer à Londres un accord de partenariat inédit

| AFP | 273 | Aucun vote sur cette news
Le négociateur du Brexit pour l'Union Européenne Michel Barnier  aux côtés du ministre des Affaires Etrangères allemand Heiko Maas à Berlin, le 29 août 2018
Le négociateur du Brexit pour l'Union Européenne Michel Barnier aux côtés du ministre des Affaires Etrangères allemand Heiko Maas à Berlin, le 29 août 2018 ( John MACDOUGALL / AFP )

Le négociateur en chef de l'UE, Michel Barnier, a réitéré mercredi la volonté de l’UE de conclure avec le Royaume-Uni après le Brexit un accord de partenariat d'une ampleur inédite pour un pays tiers.

"Nous sommes prêts (..) à proposer un partenariat comme jamais il n'y en a eu avec aucun pays tiers", a déclaré M. Barnier lors d'une rencontre à Berlin avec le ministre des Affaires étrangères allemand Heiko Maas.

Un tel partenariat serait "appuyé sur quatre piliers: commerce, un accord de libre-échange ambitieux, des accords spécifiques dans des domaines d'intérêt commun comme l'aviation, la sécurité intérieure, et la politique étrangère et la sécurité extérieure", a-t-il ajouté.

Ces éléments "indivisibles" constituent un préalable à tout accord, selon M. Barnier qui a demandé aux Britanniques de "comprendre et respecter ce que nous sommes, notamment le marché unique (que) nous avons construit avec eux".

Alors que les discussions sur l'accord de retrait entrent dans leur dernière phase en vue d'un départ des Britanniques de l'Union en mars 2019, il a affirmé que "85% du travail" avait déjà été effectué avec les Britanniques.

Cette déclaration a fait bondir la livre britannique de près de 1% pour atteindre les 1,11 euro ($1,30). Pour les analystes de Capital Economics, ces remarques de M. Barnier "ont donné une certaine assurance que le Royaume-Uni ne se dirige pas vers une sortie +sans accord+ perturbatrice".

M. Barnier a réitéré ces propositions, qu'il avait déjà exprimées dans une tribune publiée début août sur le site de la Commission européenne.

Il s'agit d'un nouveau bras tendu par Bruxelles à Londres alors que les négociations s'enlisent et que les deux parties espèrent boucler un accord à l'automne.

Plusieurs membres du gouvernement britannique ont brandi la menace d'un départ sans accord au cours de l'été et les deux camps ont indiqué se préparer à toute éventualité.

Calendrier du Brexit
Calendrier du Brexit ( Gillian HANDYSIDE / AFP )

La Première ministre britannique Theresa May a d'ailleurs appelé mercredi à ne pas exagérer les conséquences d'une sortie de l'UE sans accord avec Bruxelles, soulignant que son gouvernement "mettait en place les préparatifs nécessaires" pour qu'un tel scénario ne tourne pas à la catastrophe.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/09/2018

Capture d'écran montrant le journaliste Samim Faramarz de la chaîne afghane ToloNews sur le site d'un attentat suicide, le 5 septembre 2018 à Kaboul, peu avant une seconde explosion qui l'a…

Publié le 21/09/2018

Le Barcelonais Luis Suarez tente un retourné contre la Real Sociedad d'Asier Illarramendi, le 15 septembre 2018 à San Sebastian ( GABRIEL BOUYS / AFP/Archives )"Le monde est…

Publié le 21/09/2018

Manifestation à Bordeaux de salariés de l'usine Ford de Blanquefort, le 30 juin 2018 ( MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives )Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a affirmé vendredi à Bordeaux que…

Publié le 21/09/2018

Encore un gros contrat remporté par Alstom (+0,41% à 39,50 euros). Ainsi, la Société du Grand Paris, en accord avec Île-de-France Mobilités, a désigné le constructeur ferroviaire pour la…

Publié le 21/09/2018

La Première ministre britannique Theresa May, le 20 septembre 2018 à Salzbourg, en Autriche ( Christof STACHE / APA/AFP )La presse britannique décrivait vendredi une Première ministre…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Une lourde dette et des ennuis judiciaires...

Publié le 21/09/2018

Le CAC40 aligne une quatrième séance positive d'affilée

Publié le 21/09/2018

Le groupe inquiète de nouveau les marchés

Publié le 21/09/2018

Encore un gros contrat remporté par Alstom (+0,41% à 39,50 euros). Ainsi, la Société du Grand Paris, en accord avec Île-de-France Mobilités, a désigné le constructeur ferroviaire pour la…

Publié le 21/09/2018

Virbac : Mise à disposition du rapport financier semestriel au 30 juin 2018 _ Erratum       Communiqué diffusé le 21 septembre 2018       Le tableau de répartition du chiffre…