En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 830.95 PTS
-0.47 %
4 821.0
-0.52 %
SBF 120 PTS
3 836.66
-0.55 %
DAX PTS
10 852.95
-0.12 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.134
+0.32 %

Brexit: l'Agence du médicament craint de perdre des talents en déménageant

| AFP | 418 | Aucun vote sur cette news
L'Agence du médicament craint de perdre des talents en déménageant
L'Agence du médicament craint de perdre des talents en déménageant ( EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives )

Le patron de l'Agence européenne du médicament (AEM), Guido Rasi, a craint mardi que le déménagement de l'organisation de Londres vers Amsterdam, pour cause de Brexit, ne lui fasse perdre jusqu'à 200 employés.

A l'issue d'un vote organisé à Bruxelles, Amsterdam a remporté lundi la compétition pour accueillir l'AEM. Au total, 19 villes avaient été proposées au départ pour accueillir l'agence et ses près de 900 employés, chargée d'évaluer et de superviser les médicaments.

Lors d'une conférence de presse à Londres, M. Rasi a salué ce choix, assurant que le moral des employés, qui ont vécu cette annonce comme un "soulagement", était "au beau fixe".

"Amsterdam coche bon nombre de nos cases" en matière de logement ou de connectivité, a-t-il dit au siège de l'organisation, dans le quartier financier de Canary Wharf.

Mais le déménagement pourrait priver l'agence d'une partie de son personnel. "Nous allons perdre jusqu'à 200 personnes. Cela signifie que nous devons être très prudents et surveiller quelle expertise spécifique nous pourrions perdre afin d'avoir un plan pour compenser", a-t-il expliqué.

"La principale difficulté", ce n'est pas le changement de lieu, mais la "préservation d'une activité qui bénéficie à tous les citoyens européens", a-t-il insisté.

L'AEM entrera officiellement en fonction à Amsterdam le 30 mars 2019, soit quelques heures après le Brexit, qui doit intervenir le 29 mars à 23H00 GMT, et devra d'ici là mener à bien un déménagement dont le coût avoisine les 400 millions d'euros.

Le départ de l'AEM figure parmi les conséquences les plus concrètes et symboliques de la décision des Britanniques de sortir de l'UE. Outre l'AEM, Londres a également perdu l'Autorité bancaire européenne (EBA), qui ira s'installer à Paris.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre est sous pression après avoir stoppé son rebond technique aux environs du niveau de résistance majeur des 37.54 euros. Du côté des indicateurs techniques, le…

Publié le 17/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France. Pour les salariés ayant un salaire annuel brut inférieur à 25 000 euros,…

Publié le 17/12/2018

BinckBank flambe de 30% ce lundi matin à 6,15 euros...

Publié le 17/12/2018

SMCPSMCP est pour le moins malmené en matinée à Paris, en retrait de près de 10% à 13,4 euros...

Publié le 17/12/2018

Le choix de l'indépendance...