5 565.85 PTS
-
5 527.5
-
SBF 120 PTS
4 441.94
-
DAX PTS
12 976.84
-1.47 %
Dowjones PTS
24 886.81
+0.21 %
6 953.63
+0.87 %
Nikkei PTS
22 567.28
-0.54 %

Brexit: l'absence d'accord ne serait "pas la fin du monde", selon l'OMC

| AFP | 263 | Aucun vote sur cette news
Le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), Roberto Azevedo, lors du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC), à Hanoi le 20 mai 2017
Le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), Roberto Azevedo, lors du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC), à Hanoi le 20 mai 2017 ( HOANG DINH Nam / POOL/AFP )

L'absence d'accord commercial avec l'Union européenne au moment du Brexit ne serait "pas la fin du monde" pour le Royaume-Uni, même si cela pourrait entraîner "des rigidités et des coûts" pour ce pays, a estimé dimanche le patron de l'OMC, Roberto Azevedo.

Sans accord commercial au moment de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, celui-ci se verrait appliquer les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), c'est-à-dire des barrières douanières et tarifaires.

"Environ la moitié du commerce du Royaume-Uni est déjà soumise aux règles de l'OMC - avec les États-Unis, la Chine et plusieurs grands pays émergents où l'UE ne dispose pas d'accords commerciaux", déclare M. Azevedo dans un entretien accordé au journal britannique The Sunday Telegraph.

"Ainsi, si le commerce du Royaume-Uni avec l'UE est régi par les règles de l'OMC, ce n'est pas la fin du monde", juge-t-il, tout en estimant préférable la conclusion d'un accord de libre-échange (ALE) entre les deux parties.

Le Royaume-Uni a prévu de quitter le marché unique européen et l'Union douanière en se retirant de l'UE le 29 mars 2019, tout en espérant pouvoir conclure d'ici là un accord de libre-échange avec Bruxelles.

L'UE refuse d'entamer des négociations sur sa future relation commerciale avec le Royaume-Uni sans accord préalable sur trois dossiers qu'elle juge prioritaires, dont la facture du divorce et la frontière entre les deux Irlande, alimentant l'hypothèse de la possibilité d'une absence d'accord.

"Si vous ne disposiez pas d'un ALE totalement fonctionnel avec l'UE, il pourrait y avoir des rigidités et des coûts - mais ce n'est pas comme si le commerce entre le Royaume-Uni et l'UE allait s'arrêter. Il y aura un impact, mais je suppose qu'il est parfaitement gérable", estime M. Azevedo.

Avant le référendum britannique du 23 juin 2016 en faveur du Brexit, le patron de l'OMC avait averti qu'une sortie de l'UE risquait d'entraîner pour les exportateurs britanniques 5,6 milliards de livres par an de droits de douane supplémentaires.

Il avait également prévu que Londres devrait négocier de nouveaux accords commerciaux avec les 58 pays liés au bloc européen par un accord de libre-échange.

"Bien sûr, nous préférerions conclure un accord avec l'Union européenne mais nous ne craignons pas de ne pas en avoir", a déclaré sur la chaîne de télévision Sky News le ministre britannique du Commerce, Liam Fox.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

ÉVÈNEMENT

IMMERSION EXCLUSIVE AU COEUR DE LA BOURSE
DU 28 MAI AU 1erJUIN 2018

EN PARTENARIAT AVEC

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT ! Cliquez ici

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/05/2018

PARIS, France, le 23 mai 2018 : EURO Ressources S.A. (« EURO » ou « la Société »)(Paris : EUR) annonce qu'à compter du 23 mai 2018, le conseil d'administration a…

Publié le 23/05/2018

Située à la frontière des comtés de Nandi et de Kisumu, la centrale solaire de Kopere bénéficie d'un niveau optimal d'irradiation solaire...

Publié le 23/05/2018

Changement de dénomination...

Publié le 23/05/2018

La société Umanis demeurerait, à l'issue de l'opération envisagée, majoritairement détenue et contrôlée par ses actionnaires de référence actuels...

Publié le 23/05/2018

    Paris, le 23 mai 2018     ASSEMBLEE GENERALE ANNUELLE ET CONSEIL D'ADMINISTRATION DU 23 MAI 2018     Assemblée générale…