En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 215.85 PTS
+0.38 %
5 210.00
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 136.68
+0.39 %
DAX PTS
11 457.70
+0.30 %
Dowjones PTS
26 031.81
+0.70 %
7 090.63
+0.79 %
1.133
-0.04 %

Brexit: déménagement de 42 entreprises aux Pays-Bas signalé en 2018

| AFP | 397 | Aucun vote sur cette news
Un immeuble en construction sur le site du futur siège de l'Agence européenne du médicament (EMA) qui quitte la capitale britannique pour s'installer à Amsterdam. Photo prise le 8 janvier 2019 à Amsterdam
Un immeuble en construction sur le site du futur siège de l'Agence européenne du médicament (EMA) qui quitte la capitale britannique pour s'installer à Amsterdam. Photo prise le 8 janvier 2019 à Amsterdam ( Koen van Weel / ANP/AFP )

Les autorités néerlandaises ont comptabilisé l'an dernier 42 entreprises qui ont déménagé du Royaume-Uni vers les Pays-Bas ou prévoient de le faire en raison des incertitudes liées au Brexit, selon des chiffres publiés samedi.

Cela représente 1.923 emplois et quelque 291 millions d'euros d'investissements, a annoncé l'Agence néerlandaise des investissements étrangers (NFIA), qui dépend directement du ministère des Affaires économiques, dans ses résultats annuels.

"Le Brexit imminent et les tensions autour du commerce international offrent des opportunités" à l'économie néerlandaises, a estimé Sigrid Kaag, ministre néerlandaise du Commerce extérieur et de la Coopération au développement, citée dans le communiqué de la NFIA.

Parmi les entreprises ayant annoncé l'an dernier l'ouverture de bureaux aux Pays-Bas en raison du Brexit, figurent les fournisseurs internationaux de services financiers MarketAxess et Azimo ainsi que l'assureur maritime UK P&I.

Londres a également perdu l'Agence européenne du médicament (EMA), qui va bientôt quitter la capitale britannique pour s'intaller à Amsterdam.

La banque d'investissement japonaise Norinchukin et le groupe de médias britannique TVT Media ont pour leur part signalé l'expansion de leurs bureaux aux Pays-Bas, en partie à cause du Brexit, a indiqué la NFIA.

En 2019, plusieurs entreprises, dont le groupe Discovery et l'agence Bloomberg, ont déjà annoncé leur intention d'investir aux Pays-Bas suite au divorce entre Londres et Bruxelles, selon la NFIA, qui a signalé fin janvier être en contact avec plus de 250 entreprises étrangères envisageant de s'installer aux Pays-Bas pour la même raison.

Il s'agit principalement d'entreprises britanniques, mais aussi d'organisations américaines et asiatiques "qui repensent leur structure européenne en raison des incertitudes causées par" la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, prévue le 29 mars, précise la NFIA.

Ces entreprises sont notamment actives dans le secteur de la finance, des médias et de la santé. Elles étudient également leurs options dans d'autres pays en plus des Pays-Bas, dont l'Allemagne, la France et l'Irlande, détaille l'agence gouvernementale.

Effrayées par le chaos des préparatifs du Brexit, Dyson et Sony ont décidé en janvier de déménager leur siège hors du Royaume-Uni, tandis que le constructeur automobile japonais Nissan a annoncé la semaine dernière renoncer à assembler l'un de ses modèles en Angleterre.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Mise à disposition du Document de Référence 2018 (Rapport financier 2018 inclus)       Bezons, 22 février 2019 - Atos, un leader international de la transformation numérique, a…

Publié le 22/02/2019

Balyo annonce que son Conseil d’Administration, réuni ce jour, a décidé de procéder à l’émission d’environ 11,75 millions de Bons de Souscription d’Actions (« BSA ») attribués…

Publié le 22/02/2019

Vallourec annonce la création d'un nouveau Comité spécialisé, chargé d'assister le Conseil de Surveillance dans le suivi des questions de responsabilité sociale, environnementale et sociétale…

Publié le 22/02/2019

Touax a enregistré en 2018 un chiffre d'affaires de 154,5 millions d'euros, en repli de près de 9%. A périmètre et devises constants, il recule de 6,6%. Le chiffre d’affaires locatif annuel…

Publié le 22/02/2019

Au cours de 2018, les produits des activités de Touax s'établissent à 154,5 ME et 158,4 ME à périmètre et devises constants contre 169,7 ME en 2017,...