5 289.86 PTS
-
5 259.5
-
SBF 120 PTS
4 239.49
-
DAX PTS
12 487.90
-
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.13 %
Nikkei PTS
21 906.98
-0.08 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Brexit: Citigroup choisit à son tour Francfort

| AFP | 191 | Aucun vote sur cette news
Citigroup est la deuxième grande banque américaine à migrer vers la ville allemande, avec Morgan Stanley
Citigroup est la deuxième grande banque américaine à migrer vers la ville allemande, avec Morgan Stanley ( Don EMMERT / AFP/Archives )

La banque américaine Citigroup a choisi Francfort comme siège européen pour ses activités de courtage, en réaction à la sortie prévue du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE), selon un document interne consulté jeudi par l'AFP.

C'est la deuxième grande banque américaine à migrer vers la ville allemande, qui va en effet également devenir le siège européen de Morgan Stanley, avait indiqué mercredi à l'AFP une source proche du dossier.

"Nous prévoyons de convertir une filiale allemande existante en firme d'investissements, de maison de courtage" , écrit dans le document Jim Cowles, le patron de la région Europe/Moyen-Orient/Afrique (EMEA) de Citigroup dans un courrier adressé aux salariés.

"Francfort est notre premier choix pour devenir le siège de l'activité de courtage au sein de l'UE au vu des infrastructures actuelles, des personnes et de l'expertise que nous avons déjà sur place", poursuit M. Cowles.

Cette décision, explique le dirigeant, est "une étape prudente pour s'assurer qu'on sera à même de servir nos clients sur l'ensemble de l'UE à compter de mars 2019", échéance que se sont fixés l'Union européenne et le Royaume-Uni pour trouver un accord de retrait après 40 années de mariage tumultueux.

Le Brexit risque de faire perdre le "passeport européen" qui permet aux grandes banques, souvent installées à Londres, de proposer leurs services et leurs produits financiers dans toute l'Union.

Citigroup ne donne pas le détail du nombre de traders et de banquiers qui vont être transférés de Londres vers Francfort. M. Cowles indique simplement que l'établissement devrait créer environ 150 nouveaux postes dans l'Union européenne.

Londres va conserver certaines activités, tandis que la banque américaine va renforcer sa présence à Amsterdam, Dublin, Luxembourg, Madrid et Paris, peut-on encore lire dans le document.

Contactée par l'AFP, Citigroup n'a pas souhaité commenter.

"La décision de Citi soutient nos estimations qui tablent sur l'arrivée de 1.000 emplois supplémentaires dans le centre financier de Francfort cette année et 10.000 dans les cinq prochaines années", s'est réjoui Hubertus Väth, le responsable de Frankfurt Main Finance, le lobby de la place de Francfort. "Ceci réaffirme notre confiance qu'au moins douze banques et peut-être vingt vont choisir Francfort cette année".

Outre Citi et Morgan Stanley, Standard Chartered, Nomura, Daiwa Securities, Sumitomo Mitsui Financial Group ont déjà choisi la ville allemande.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Gaussin précise leurs modalités financières et le calendrier de réalisation...

Publié le 20/02/2018

"Nous abordons 2018 avec confiance et détermination tout en restant très vigilants sur les évolutions de nos marchés à court terme", dit Christel Bories, PDG du Groupe Eramet...

Publié le 20/02/2018

Drive & Share s'adresse à ceux qui souhaitent bénéficier de la flexibilité que procure la possession d'une voiture, mais qui n'ont pas besoin de l'utiliser régulièrement...

Publié le 20/02/2018

En particulier, 1,71 MdE de travaux vont échoir à Eiffage...

Publié le 20/02/2018

Cette opération s'inscrit dans la stratégie du Groupe BPCE de recentrage dans les secteurs et zones prioritaires de développement...

CONTENUS SPONSORISÉS