En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
-
5 467.50
-0.14 %
SBF 120 PTS
4 386.46
-
DAX PTS
12 374.66
-
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.00 %
1.176
-0.02 %

Brexit: Barnier évoque une période de transition jusque 2020

| AFP | 321 | Aucun vote sur cette news
Le président Emmanuel Macron, le négociateur du Brexit Michel Barnier, la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte à Bruxelles le 20 octobre 2017
Le président Emmanuel Macron, le négociateur du Brexit Michel Barnier, la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte à Bruxelles le 20 octobre 2017 ( EMMANUEL DUNAND / AFP )

Le négociateur en chef du Brexit pour l'UE, Michel Barnier, évoque une possible période de transition jusque fin 2020 pour maintenir en l'état les relations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, dans un entretien aux Echos publié lundi.

"A ce stade, je n'ai pas de mandat pour négocier sur ce point (une période de transition, NDLR). Mais si nous aboutissons à un accord sur le retrait ordonné du Royaume-Uni, une telle période, à la fois courte et encadrée, est possible", déclare Michel Barnier, qui a accordé une interview à plusieurs journaux européens.

"Il serait logique qu'elle couvre la période financière en cours, donc jusqu'à 2020. Elle nous laisserait un peu plus de temps pour préparer la relation future", ajoute-t-il, selon des propos publiés sur le site internet du journal Les Echos.

Lors de son discours de Florence (Italie), le 22 septembre, la Première ministre britannique Theresa May avait proposé une période de transition de deux ans après le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Pendant cette période, les relations resteraient en l'état, alors que le Royaume-Uni doit quitter l'UE le 29 mars 2019.

"Une telle période ne serait possible qu'à condition d'être encadrée par le maintien de la totalité de l'architecture de réglementation et de supervision européenne, ordre juridictionnel y compris. Ce serait le maintien du statu quo économique et de l'ensemble des obligations du Royaume-Uni", insiste par ailleurs Michel Barnier.

Lors d'un sommet à Bruxelles en fin de semaine dernière, les dirigeants de l'UE se sont entendus pour commencer à préparer entre eux les négociations sur la future relation avec Londres. Ils ont toutefois souligné l'absence de "progrès suffisants" dans les discussions sur le divorce.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/09/2018

Au 30 juin 2018, l'Actif Net Réévalué (ANR) d'Altur Investissement s'élevait à 36,46 ME, soit 8,75 euros par action...

Publié le 26/09/2018

Pernod Ricard indique appliquer depuis le 1er juillet 2018 la méthode rétrospective complète au titre de la transition vers la nouvelle norme IFRS 15...

Publié le 26/09/2018

Rothschild & Co a une approche plus prudente pour le 2e semestre en raison d'incertitudes sur les marchés financiers...

Publié le 26/09/2018

Selon le 'Canard Enchaîné' publié ce mercredi, Engie aurait proposé qu'EDF lui rachète ses réacteurs belges.

Publié le 25/09/2018

Le résultat net, qui intègre désormais un IS à taux plein en raison de la fin en 2017 des déficits reportables, atteint 0,94 ME en croissance de +310,3%...