En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 552.34 PTS
+0.03 %
5 543.00
-
SBF 120 PTS
4 380.30
+0.15 %
DAX PTS
12 260.07
+0.26 %
Dowjones PTS
27 154.20
-0.25 %
7 834.90
-0.88 %
1.122
+0.00 %

Brésil: Vale devra prendre en charge les dommages du désastre de Brumadinho

| AFP | 204 | 4 par 2 internautes
Des équipes de secours utilisent un véhicule amphibie, le 3 mai 2019, pour rechercher les corps de victimes de la catastrophe de Brumadinho (Brésil) qui a fait 270 morts et disparus en janvier dernier
Des équipes de secours utilisent un véhicule amphibie, le 3 mai 2019, pour rechercher les corps de victimes de la catastrophe de Brumadinho (Brésil) qui a fait 270 morts et disparus en janvier dernier ( Douglas MAGNO / AFP )

La justice brésilienne a condamné mardi le géant minier Vale à payer tous les dommages causés par la rupture du barrage de Brumadinho (sud-est) et a maintenu le gel de 11 milliards de réais (2,56 mds EUR) destinés aux indemnisations.

Dans sa décision, le juge Elton Pupo Nogueira, du tribunal de l'Etat de Minais Gerais, n'a pas fixé le montant total à payer pour Vale, estimant que les dégâts de cette catastrophe qui a fait 270 morts et disparus était incalculables.

Selon le magistrat, "l'évaluation du montant ne se limite pas aux morts causés par cet évènement, car il touche aussi l'environnement local et régional, ainsi que l'activité économique dans les régions affectées", indique un communiqué.

"La défense de Vale n'a pas nié sa responsabilité dans les dommages causés par la rupture du barrage et a fait par de l'existence d'une vaste étude pour établir un diagnostic de toutes les conséquences du désastre", a ajouté le texte du tribunal.

Contacté par l'AFP, le groupe Vale a indiqué être en train de prendre connaissance du jugement et qu'il "était engagé dans la réparation et le soutien aux sinistrés après la rupture du barrage de Brumadinho".

Par ailleurs, le juge Pupo Nogueira a maintenu le gel de 11 milliards de réais d'actifs de Vale, premier producteur mondial de minerai de fer.

Le 25 janvier, la rupture d'un barrage minier à Brumadinho a déversé un véritable tsunami de boue de résidus miniers qui a tout emporté sur son passage.

En 2015, un autre barrage de Vale avait cédé à Mariana, faisant 19 morts et causant un désastre environnemental sans précédant, les résidus se déversant jusqu'à l'océan.

Après la tragédie de Brumadinho, Vale a annoncé le démantèlement de tous ses barrages dont les structures sont similaires à celles qui ont cédé.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2019

Le chiffre d'affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31,9 KE...

Publié le 19/07/2019

Derichebourg a signé un contrat de prêt de 130 millions d’euros avec la Banque européenne d’investissement, destiné à contribuer au financement à long terme d’un programme pluriannuel…

Publié le 19/07/2019

Le chiffre d’affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31 900 euros contre 77 300 un an plus tôt. Il provient de la refacturation des frais partagés liés à l’organisation…

Publié le 19/07/2019

Les investissements de ce programme pluriannuel concerneront principalement l'amélioration des taux de valorisation des matières traitées

Publié le 19/07/2019

Le mnémonique deviendra ALUNT