En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 417.07 PTS
-0.56 %
5 421.00
-0.49 %
SBF 120 PTS
4 335.14
-0.54 %
DAX PTS
12 686.29
-0.62 %
Dowjones PTS
25 139.63
-0.24 %
7 377.81
-0.17 %
1.160
-0.40 %

Brésil: suspension des poursuites liées à la tragédie minière de 2015

| AFP | 249 | Aucun vote sur cette news
A Mariana, au Brésil, le 27 octobre 2016, après le passage en novembre 2015 d'une coulée de boues toxiques provenant de la mine exploitée par la compagnie Samarco qui a fait 19 morts
A Mariana, au Brésil, le 27 octobre 2016, après le passage en novembre 2015 d'une coulée de boues toxiques provenant de la mine exploitée par la compagnie Samarco qui a fait 19 morts ( YASUYOSHI CHIBA / AFP/Archives )

Un juge brésilien a suspendu pour vice de procédure les poursuites contre 22 personnes inculpées pour homicide après la rupture d'un barrage de déchets miniers de la compagnie Samarco qui a fait 19 morts en novembre 2015.

La décision, prise le 4 juillet mais rendue publique seulement lundi, est intervenue après la dénonciation par la défense de preuves "obtenues illégalement", à travers des écoutes téléphoniques réalisées hors des délais établis par la justice.

L'accident, qui a eu lieu le 5 novembre 2015, est considéré comme la pire tragédie environnementale de l'Histoire du Brésil.

Le barrage de déchets de minerai de fer avait cédé le 19 novembre 2015 près de la ville historique de Mariana, dans l'Etat de Minas Gerais, libérant une gigantesque coulée de boue qui avait totalement submergé le village de Bento Rodrigues, faisant 19 morts et laissant plus de 600 habitants sans domicile.

D'après la décision du juge Jaques de Queiroz Ferreira, à laquelle l'AFP a eu accès, les allégations des avocats de deux accusés "posent des questions graves qui pourraient annuler la procédure depuis le début".

Le magistrat a ordonné la suspension de la procédure, le temps de prendre une décision finale au sujet de la demande d'annulation de la défense.

En novembre dernier, ce même juge avait obtenu le feu vert pour inculper 22 personnes, pour homicide aggravé, liées à quatre entreprises.

Le barrage était opéré par la compagnie Samarco, propriété du groupe brésilien Vale et de l'australien BHP Billiton.

Un ingénieur de l'entreprise VogBR avait aussi été mis en cause pour avoir fourni de faux certificats garantissant la sécurité du barrage.

Les procureurs ont accusé les entreprises de "mettre de côté la sécurité dans la quête de profits".

La défense de Samarco a argumenté pour sa part que l'accident était impossible à prévoir et a assuré oeuvrer à l'indemnisation des victimes et à la réparation des dégâts environnementaux.

En mai 2016, le parquet avait lancé une autre procédure visant à infliger aux trois entreprises une amende de 155 milliards de réais (environ 39 milliards d'euros au taux de change de l'époque). Mais Vale a annoncé en juillet dernier que la procédure avait été suspendue.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Weborama enregistre un chiffre d'affaires de 16 ME au premier semestre 2018, en croissance de +11%...

Publié le 19/07/2018

Les prises de commandes du 1er semestre 2018 de Dassault Aviation sont de 2...

Publié le 19/07/2018

IVALIS Inventory and Retail solutions   Informations Financières Montigny-le-Bretonneux, le 19 juillet 2018 après bourse       Résultats de l'exercice 2017/18 - consolidés…

Publié le 19/07/2018

Coil annonce son chiffre d'affaires du premier semestre

Publié le 19/07/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                                        …