En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.93 PTS
+1.70 %
4 872.00
+1.68 %
SBF 120 PTS
3 888.85
+1.75 %
DAX PTS
11 205.54
+2.63 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.98 %
1.136
+0.00 %

Brésil: le président Bolsonaro ne s'opposera pas à la fusion entre Boeing et Embraer

| AFP | 358 | Aucun vote sur cette news
Le président brésilien d'extrême droite, Jair Bolsonaro, a annoncé qu'il ne s'opposerait pas à la fusion entre le constructeur aéronautique brésilien Embraer et le géant américain du secteur Boeing
Le président brésilien d'extrême droite, Jair Bolsonaro, a annoncé qu'il ne s'opposerait pas à la fusion entre le constructeur aéronautique brésilien Embraer et le géant américain du secteur Boeing ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Le président brésilien d'extrême droite, Jair Bolsonaro, a annoncé jeudi qu'il ne s'opposerait pas à la fusion entre le constructeur aéronautique brésilien Embraer et le géant américain du secteur Boeing, estimant "préservés" les intérêts du pays.

Jair Bolsonaro, qui a pris ses fonctions le 1er janvier, a décidé de donner son feu vert à ce projet d'une valeur de 5,2 milliards de dollars lors d'une réunion avec les membres de son gouvernement, selon un communiqué de la présidence brésilienne jeudi soir.

Jair Bolsonaro avait émis encore récemment des réserves sur ce projet de fusion.

"Le président a été informé que les différents scénarios ont été évalués avec minutie et que la proposition finale préserve la souveraineté et les intérêts nationaux (du Brésil). Dans ce contexte, le pouvoir de véto (golden share) ne sera pas exercé", indique le communiqué.

"Il reste clair que la souveraineté et les intérêts de la nation sont préservés", a souligné Jair Bolsonaro dans un tweet.

Les deux entreprises se sont félicitées peu après de cette annonce dans un communiqué conjoint. "Embraer et Boeing saluent l'accord du gouvernement du Brésil à l'association stratégique" permettant aux deux compagnies de stimuler leur développement sur "les marchés aéronautiques mondiaux".

Jair Bolsonaro avait encore exprimé la semaine dernière ses réserves devant ce projet de fusion. "Cette fusion serait très bonne, mais nous ne pouvons pas, tel que c'est prévu dans la dernière proposition, permettre que tout soit transféré (à Boeing) en cinq ans", avait alors déclaré le président brésilien.

"Nous sommes inquiets, parce que c'est notre patrimoine", avait-il ajouté, tout en déclarant que cette fusion était "nécessaire" pour pérenniser la "compétitivité" d'Embraer, un fleuron de l'industrie brésilienne.

Troisième avionneur mondial avec près de six milliards de dollars de chiffre d'affaires et 16.000 employés, Embraer, privatisé en 1994, a non seulement une gamme d'avions civils, militaires, mais également de jets d'affaires.

L'accord prévoit que Boeing prenne le contrôle des activités civiles d'Embraer pour 4,2 milliards de dollars, ce qui lui permettra de contrôler 80% du capital du nouveau groupe. Les 20% restants seront contrôlés par la compagnie brésilienne.

Cela permettra à Boeing de proposer des appareils d'une capacité pouvant aller jusqu'à 150 sièges.

Les avions militaires de Embraer ont été exclus de l'accord en raison de l'opposition du gouvernement brésilien à céder des actifs de la sécurité nationale à une puissance étrangère.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

SOITECLe groupe dévoilera son chiffre d'affaires au troisième trimestre.source : AOF

Publié le 18/01/2019

A la suite du communiqué du 7 décembre 2018, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Éric Saiz, Dominique Roche, HIFIC ainsi que Financière Arbevel ont annoncé…

Publié le 18/01/2019

En 2018, Biosynex a réalisé un chiffre d'affaires de 31,2 millions d'euros, en hausse de 2,3%. La tendance est similaire à celle constatée au premier semestre avec notamment une forte dynamique de…

Publié le 18/01/2019

Iliad annonce la mise en oeuvre d'un partenariat stratégique avec la société Jaguar Network, fournisseur de service à destination des entreprises et des marchés publics, à travers une prise de…

Publié le 18/01/2019

                                Paris, le 18 janvier 2019    Alliance stratégique entre Iliad et Jaguar Network       Le Groupe Iliad annonce la mise en…