En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Brésil: près de 2 mds USD aux enchères des blocs de pétrole offshore

| AFP | 392 | Aucun vote sur cette news
La vente aux enchères par le Brésil de huit blocs pré-salifères prometteurs lui rapporte près de 2 milliards de dollars
La vente aux enchères par le Brésil de huit blocs pré-salifères prometteurs lui rapporte près de 2 milliards de dollars ( VITORIA VELEZ / AFP/Archives )

Les enchères de blocs pétroliers offshore au Brésil, auxquelles participaient vendredi les grandes compagnies étrangères, ont atteint 1,89 milliard de dollars et se sont soldées par un résultat avantageux pour un gouvernement soucieux de remplir ses caisses vides.

Le montant de 6,15 milliards de réais de "bonus à la signature" est moins élevé que les 7,75 milliards de réais escomptés par Brasilia, mais l'Etat a obtenu des accords de partage des bénéfices très favorables, allant jusqu'à 80% dans un des huit blocs pré-salifères qui étaient proposés.

Trois blocs de pré-sal - gisements prometteurs enfouis sous une épaisse couche de sel - sont partis avec plus de 70% pour l'Etat, parfois près de huit fois plus que le minimum initial fixé. Dans ces trois cas, la compagnie d'État Petrobras a pris part aux consortiums vainqueurs.

Particulièrement actif dans ces enchères, Shell est présent dans trois blocs, un d'entre eux en association avec Total.

"Les pourcentages nous ont surpris, ils ont dépassé notre attente,", a déclaré Decio Oddone, président de l'Agence nationale du pétrole (ANP), "nous sommes très contents, cela se traduira par des ressources plus élevées pour l'Etat brésilien".

Très attendues, ces enchères avaient commencé avec plus de deux heures de retard après avoir été bloquées par un juge.

Saisi par un regroupement de syndicats et l'opposition de gauche du Parti des travailleurs (PT) estimant que ces enchères revenaient à brader la richesse nationale, le juge Ricardo Augusto de Sales avait pris une injonction bloquant les adjudications.

Il avait expliqué vouloir éviter "les dommages au patrimoine public, particulièrement au vu des montants envisagés" de mise aux enchères.

Mais le gouvernement a rapidement saisi la justice et a réussi à faire lever cette injonction et les enchères ont démarré immédiatement après.

"Nous avons montré que le Brésil a une sécurité juridique", a lancé le patron de l'ANP à l'égard des nombreux investisseurs étrangers présents dans un hôtel chic de la zone balnéaire de Barra da Tijuca, à l'extérieur de Rio de Janeiro.

Quatre ans après les dernières enchères de pré-salifères, 16 compagnies pétrolières ont participé à ces adjudications, dont les majors ExxonMobil et Shell.

- Enorme potentiel -

Les blocs du pré-sal ont un énorme potentiel, tout en posant d'immenses défis sur le plan technologique pour des forages dans les profondeurs de l'Atlantique à un moment où le marché pétrolier mondial est déprimé.

Mais le président brésilien, Michel Temer, a modifié les règles pour rendre les enchères plus attrayantes.

Le siège de Petrobras à Rio de Janeiro le 12 décembre 2014
Le siège de Petrobras à Rio de Janeiro le 12 décembre 2014 ( VANDERLEI ALMEIDA / AFP/Archives )

Il a mis fin à l'obligation qui était faite jusqu'à présent aux compagnies étrangères de laisser Petrobras - compagnie étatique qui émerge à peine d'un gigantesque scandale de corruption - être l'opérateur et détenir au moins 30 % dans les blocs de pré-salifères.

Cette disposition ouvre plus grand la porte pour les compagnies étrangères au Brésil.

Le produit des enchères doit apporter une bouffée d'oxygène à Brasilia, qui a lancé un vaste programme de mesures d'austérité et de privatisations afin de remettre l'économie sur les rails, après deux années de récession historique.

Ces enchères ont été critiquées par la gauche brésilienne. Jeudi, c'était la présidente de gauche Dilma Rousseff, destituée en 2016, qui était montée au créneau en écrivant dans un tweet: "le Brésil cède le pétrole aux étrangers au prix des bananes".

Le 27 septembre, les enchères de 287 blocs pétroliers au Brésil s'étaient soldées par un succès largement supérieur aux attentes du gouvernement, rapportant plus d'un milliard d'euros, un record historique.

Carla Lacerda, présidente d'Exxon Mobil Brésil, fait sa proposition pour les enchères à Rio de Janeiro le 27 septembre 2017
Carla Lacerda, présidente d'Exxon Mobil Brésil, fait sa proposition pour les enchères à Rio de Janeiro le 27 septembre 2017 ( Mauro PIMENTEL / AFP/Archives )

L'américain Exxon Mobil avait été un des acteurs majeurs de ces enchères, en s'associant notamment à Petrobras pour s'assurer l'obtention de six blocs offshore dans la zone de Campos, où de nombreux spécialistes voient un fort potentiel pour de nouveaux gisements de pré-sal.

Au total, le gouvernement espère obtenir plus de 80 milliards de dollars (environ 68 milliards d'euros) lors des ventes, échelonnées jusque fin 2019.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

Trigano communique les caractéristiques des deux Pactes Dutreil...

Publié le 19/10/2018

Cette notation est assortie d'une perspective 'stable'...

Publié le 19/10/2018

Le rapport d'échange proposé pour la fusion s'établit à 0,2745 action ordinaire Safran par action Zodiac Aerospace...

Publié le 19/10/2018

Le titre est sur un dernier cours de 0,412 euro...

Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…