5 442.93 PTS
+0.08 %
5 389.50
+0.14 %
SBF 120 PTS
4 347.07
+0.08 %
DAX PTS
12 625.39
+0.42 %
Dowjones PTS
24 448.69
-0.06 %
6 648.80
+0.00 %
Nikkei PTS
22 278.12
+0.86 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

BP et ses actionnaires profitent du rebond des prix du brut

| AFP | 215 | Aucun vote sur cette news
Logo du groupe pétrolier BP à Paris le 2 juin 2015
Logo du groupe pétrolier BP à Paris le 2 juin 2015 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Le géant pétrolier BP a vu ses bénéfices bondir au troisième trimestre, soutenus par une remontée des cours du brut et le lancement de plusieurs vastes projets de production.

Son action bondissait de 2,89% à 516,10 pence à la Bourse de Londres mardi à 10H10 GMT et a atteint son plus haut niveau depuis trois ans, soutenue de surcroît par l'annonce d'un nouveau programme de rachat d'actions d'ici à la fin de l'année.

Entre le 1er juillet et le 30 septembre, le bénéfice net de la major pétrolière britannique a atteint 1,769 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros), 9% de plus sur un an, a-t-elle annoncé dans un communiqué. Son bénéfice ajusté (hors éléments exceptionnels et variation de la valeur des stocks), un indicateur scruté par le marché, a même doublé, à 1,865 milliard de dollars.

"Lors de ce trimestre, trois nouveaux projets de production ont démarré et nous avons généré nos profits les plus importants dans le domaine du raffinage et de la distribution en cinq ans", a expliqué le directeur général du groupe, Bob Dudley.

Trois projets majeurs de production ont démarré lors du dernier trimestre: Persephone en Australie, Juniper à Trinidad et Khazzan à Oman. Pour l'ensemble de l'année, le groupe prévoit d'avoir lancé sept projets au total et en envisage quatre supplémentaires l'an prochain.

Soutenu par ces diverses initiatives, la production de BP a déjà augmenté de 14% en moyenne, à 3,6 millions de barils équivalent pétrole par jour.

BP a profité en outre d'une remontée des cours du brut, sur fond de limitation de la production des membres du cartel de l'Opep et de leurs partenaires. Le baril de Brent, la référence européenne du brut, évolue ces derniers jours au-dessus des 60 dollars et à son plus haut niveau depuis deux ans.

- Marée noire -

Au final, le chiffre d'affaires de BP a bondi de plus d'un quart, à 60,8 milliards de dollars (52,3 milliards d'euros).

Le groupe avait été affecté ces dernières années par la chute des cours du pétrole, mais en réduisant ses dépenses de fonctionnement et d'investissement il juge être rentable désormais avec un baril de pétrole sous les 50 dollars.

Il prévoit d'ailleurs des investissements de 16 milliards de dollars sur l'ensemble de 2017, c'est-à-dire dans la fourchette prévue qui était comprise entre 15 et 17 milliards de dollars.

Lors des neuf premiers mois de l'année, le groupe est confortablement revenu dans le vert, avec un bénéfice net de 3,4 milliards de dollars contre une perte nette de 371 millions de dollars l'an passé.

Le groupe a souligné pourtant avoir payé 4,9 milliards de dollars depuis le début de l'année pour compenser la marée noire dans le Golfe du Mexique de 2010, une somme proche de celle de l'an passé. Entre amendes, indemnisations des victimes et nettoyage des côtes, BP a payé au total 63,4 milliards de dollars pour compenser l'impact de ce désastre.

Activistes protestant contre BP le 25 février 2013 à la Nouvelle-Orléans, lors du procès lié à la Marée Noire Deep Water Horizon
Activistes protestant contre BP le 25 février 2013 à la Nouvelle-Orléans, lors du procès lié à la Marée Noire Deep Water Horizon ( Sean Gardner / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Mais les montants provisionnés pour cette catastrophe écologique causée par l'explosion en avril 2010 de sa plateforme pétrolière Deepwater Horizon vont "nettement se réduire l'an prochain", a promis le directeur financier de BP, Brian Gilvary, lors d'une conférence téléphonique.

D'après Nicholas Hyett, analyste chez Hargreaves Lansdown, "BP a passé les sept dernières années à régler des problèmes importants, avec d'abord le désastre du Golfe du Mexique puis le plongeon des cours du pétrole". "Ces vents contraires semblent cesser de souffler", a-t-il estimé, tout en prévenant que la dette du groupe restait très élevée.

M. Gilvary a estimé en outre que les cours du pétrole étaient désormais "plus stables" après trois ans de montagnes russes.

A la faveur de cet environnement jugé plus serein, il a souligné que les investissements du groupe se plaçaient dans l'optique de "la prochaine décennie". Outre des ambitions importantes dans les hydrocarbures au Brésil, en Mauritanie et au Sénagal, BP entend prendre sa part dans le développement des énergies alternatives.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/04/2018

Vilmorin & Cie chute de 12,5% à 63 euros, pénalisé par la révision à la baisse de ses objectifs annuels dans le sillage de la publication d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre…

Publié le 24/04/2018

Abaissement des ambitions annuelles

Publié le 24/04/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 24/04/2018

L'Assemblée Générale Ordinaire des actionnaires de Teleperformance s’est réunie à Paris le 20 avril 2018 sous la présidence de Daniel Julien et a adopté l’ensemble des résolutions…

Publié le 24/04/2018

Le groupe PSA (Peugeot) dévoile une forte progression de ses revenus trimestriels à la faveur d'un volume de ventes record suite à la reprise d'Opel-...