En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 154.58 PTS
-
4 138.00
-1.9 %
SBF 120 PTS
3 262.43
-
DAX PTS
9 525.77
-0.47 %
Dow Jones PTS
21 052.53
-1.69 %
7 528.11
-1.41 %

Coronavirus: les marchés européens en nette hausse, rechute en Asie

| AFP | 2711 | 3 par 2 internautes
Un homme portant un masque de protection passe devant un panneau d'indices boursiers, le 11 mars 2020 à Tokyo, au Japon
Un homme portant un masque de protection passe devant un panneau d'indices boursiers, le 11 mars 2020 à Tokyo, au Japon ( Kazuhiro NOGI / AFP )

Ignorant un regain de pessimisme des Bourses asiatiques, les marchés européens ont ouvert mercredi dans le vert, encouragés par une baisse surprise des taux de la Banque d'Angleterre, en attendant les détails du plan de soutien à l'économie américaine.

La Bourse de Paris, qui n'avait pas su rebondir la veille au lendemain du "lundi noir" des Bourses mondiales, a ouvert mercredi en progression de 1,72%, quasiment comme le Dax à Francfort (+1,76%), tandis que Londres prenait 1,48% en début de séance. Milan et Madrid avançaient même de plus de 2% en matinée.

"Un rebond reste possible à très court terme mais le nerf de la guerre est l'endiguement de la propagation de l'épidémie de coronavirus", tempère Tangi Le Liboux, stratégiste chez Aurel BGC.

"Si le nombre de cas poursuit sa progression rapide dans les prochains jours en Europe et aux Etats-Unis, les marchés vont redouter la mise en place de mesures de confinement aussi strictes que celles mises en oeuvre en Italie, au risque d'une asphyxie de l'économie", ajoute-t-il.

Ignorant un regain de pessimisme des Bourses asiatiques, les marchés européens ont ouvert mercredi dans le vert
Ignorant un regain de pessimisme des Bourses asiatiques, les marchés européens ont ouvert mercredi dans le vert ( ERIC PIERMONT / AFP )

La Banque d'Angleterre (BoE) a annoncé mercredi une baisse surprise de 50 points de base de ses taux, de 0,75% à à 0,25%, afin d'aider l'économie britannique face au "choc" de l'épidémie de coronavirus.

Les marchés européens y voyaient un bon signe avant la réunion monétaire très attendue de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi, dont ils espèrent un arsenal de mesures contre les menaces de l'épidémie du coronavirus pour l'économie.

Les marchés asiatiques, faute de pouvoir intégrer cette annonce surprise, ont fait grise mine mercredi.

Après avoir hésité en matinée, la Bourse de Tokyo, qui a bouclé ses échanges avant la décision choc de la Banque d'Angleterre, a fini en net recul, nombre d'investisseurs ayant préféré prendre des bénéfices après le petit rebond du marché observé la veille, signe d'inquiétudes persistantes.

L'indice vedette Nikkei a terminé en retrait de 2,27% à 19.416,06 points, contre un gain de 0,85% la veille. L'indice élargi Topix a lui décliné de 1,53% à 1.385,12 points.

Manque d'une "boussole"

Des passants devant des panneaux d'indices boursiers, le 11 mars 2020 à Tokyo, au Japon
Des passants devant des panneaux d'indices boursiers, le 11 mars 2020 à Tokyo, au Japon ( Kazuhiro NOGI / AFP )

"Les investisseurs ont encaissé les gains de la séance précédente",a commenté pour l'AFP Eiji Kinouchi, analyste chez Daiwa Securities.

"Nous manquons un peu d'une vraie boussole", alors que les marchés d'actions américain et japonais restent "très volatils", a complété Toshiaki Iwasaki, analyste chez Mito Securities cité par l'agence Bloomberg.

Tokyo avait déjà digéré la veille la prochaine annonce du plan de l'administration Trump pour soutenir l'économie américaine, qui a fait nettement rebondir Wall Street à la clôture mardi.

Le marché nippon a aussi été pénalisé par de nouveaux petits gains du yen face au dollar pendant la séance, un mouvement défavorable pour les entreprises nippones exportatrices.

En Chine, les Bourses ont aussi plié mercredi: Shanghai a lâché 0,94% à 2.968,52 points, Shenzhen 1,48% à 1.859,40 points et Hong Kong 0,63% à 25.231,61 points.

Les cours du pétrole, qui avaient nettement rebondi mardi après leur krach de la veille, repartaient en nette baisse en raison des signes d'une intensification de la guerre des prix entre l'Arabie saoudite et la Russie, à l'origine de l'effondrement des cours lundi.

Alors que le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a annoncé son intention d'augmenter sa production d'un million de barils par jour, pour la porter à 13 millions, le baril de brut américain WTI lâchait 0,9% à 34,05 dollars et le baril de Brent de la Mer du Nord perdait 0,67% à 36,97 dollars après 08H30 GMT.

L'euro montait par ailleurs face au billet vert, à raison d'un euro pour 1,1323 dollar contre 1,1292 dollar mardi à 19H00 GMT.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/04/2020

Le groupe publiera son chiffre d'affaires du premier trimestre le 15 avril

Publié le 03/04/2020

Unibel a annoncé que, compte tenu des incertitudes résultant du contexte actuel lié au COVID-19, l'assemblée générale du 14 mai 2020 se tiendra au siège social, 2, Allée de Longchamp 92 150…

Publié le 03/04/2020

Le rendez-vous de l'Opep+ sera ouvert à tous les producteurs, et pas seulement aux membres de l'organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés habituels...

Publié le 03/04/2020

Dans son communiqué du 11 mars dernier, Transgène a initialement prévu une consommation nette de trésorerie de l'ordre de 25 millions d'euros pour 2020. Malgré les effets difficilement…

Publié le 03/04/2020

Transgene prévient qu'elle pourrait souffrir de dysfonctionnements dans la chaîne d'approvisionnement et d'expédition dont elle dépend