En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 379.65 PTS
-
5 373.0
-
SBF 120 PTS
4 318.32
-
DAX PTS
12 331.30
-
Dowjones PTS
25 758.69
+0.35 %
7 371.42
-0.08 %
1.152
+0.30 %

Bourse: Siemens introduira sa division d'imagerie médicale à Francfort

| AFP | 324 | Aucun vote sur cette news
Logo Siemens, à l'entrée de son nouveau siège, à Munich, le 14 juin 2016
Logo Siemens, à l'entrée de son nouveau siège, à Munich, le 14 juin 2016 ( CHRISTOF STACHE / AFP/Archives )

Siemens a annoncé mercredi que l'introduction en Bourse de sa division d’ingénierie médicale Healthineers, présentée par la presse comme la plus grosse depuis vingt ans, aura lieu à Francfort.

"Siemens prépare l'introduction en Bourse prévue pour la première moitié de l'année 2018 sur le marché régulé (Prime Standard) de la Bourse de Francfort", a indiqué le groupe de Munich (sud) dans un communiqué.

Le groupe allemand met ainsi un terme aux interrogations sur le lieu choisi pour cette IPO évoquée de longue date. New York était également une option envisagée, selon plusieurs médias.

L'IPO de Healthineers doit permettre à cette filiale très rentable spécialisée dans les équipements médicaux de devenir leader à l'horizon 2025 du marché de l'ingénierie médicale.

Elle pourrait devenir la plus importante entrée en Bourse sur la place francfortoise depuis l'IPO de Deutsche Telekom en 1996, valorisant Healthineers à 40 milliards d'euros, selon la presse.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Siemens a refusé de confirmer ces chiffres, estimant qu'il était "trop tôt" pour évoquer un montant.

Le groupe, fleuron historique de la puissance industrielle allemande, mène une stratégie qui lui vaut d'être parfois accusé de devenir une "holding", soit une liste de divisions manquant de cohésion.

Il s'est allié à l'espagnol Gamesa et au français Alstom pour former des géants respectivement des éoliennes et du ferroviaire et a annoncé mi-novembre la suppression de près de 7.000 postes, principalement dans sa branche énergétique bousculée par la montée en puissance des énergies renouvelables.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/08/2018

La levée de fonds de Genkyotex pourrait atteindre 9,225 ME...

Publié le 20/08/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ALPES…

Publié le 20/08/2018

Après la nomination en juin dernier de Pierre Pouletty comme président de Cromology, Wendel a annoncé l'arrivée le 27 août prochain de Loïc Derrien au poste de directeur général de Cromology.…

Publié le 20/08/2018

Adocia a annoncé que le tribunal arbitral en charge de la procédure engagée à l’encontre de Eli Lilly & Company a statué en sa faveur en ce qui concerne sa première demande. Il a accordé à…

Publié le 20/08/2018

Transgene a finalisé la vente des droits de TG6002 (virus oncolytique) et TG1050 (vaccin thérapeutique contre l’hépatite B chronique) pour la Grande Chine à Tasly Biopharmaceuticals. Toutes les…