En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 785.04 PTS
+0.65 %
4 784.5
+0.65 %
SBF 120 PTS
3 797.83
+0.57 %
DAX PTS
10 811.75
+0.66 %
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.00 %
1.140
+0.29 %

Bordeaux, Lyon et Nantes vont tester les publicités éphémères sur les trottoirs

| AFP | 1293 | Aucun vote sur cette news
La ville de Bordeaux vue du ciel, le 28 avril 2016
La ville de Bordeaux vue du ciel, le 28 avril 2016 ( Robert Grahn / EUROLUFTBILD/AFP/Archives )

Les villes de Bordeaux, Lyon et Nantes vont pouvoir tester à partir de lundi les marquages publicitaires biodégradables éphémères sur les trottoirs, et ce pour une durée d'un an et demi, selon un décret publié dimanche au Journal officiel.

Cette expérimentation "déroge à plusieurs règles du code de la route et du code de l'environnement", souligne le décret puisque ces codes "interdisent d'apposer des marquages publicitaires sur les trottoirs".

Par projection ou application, à travers un pochoir, avec de l'eau ou des peintures biodégradables "à base aqueuse ou à base de craie comportant un traitement antidérapant", ces marquages à des fins publicitaires ne devront pas diminuer les caractéristiques d'adhérence du sol.

Ces publicités ne pourront pas rester plus de dix jours ni excéder 2,50 m2, indique le décret, et devront être éloignées les unes des autres d'au moins 80 mètres.

Une évaluation aura lieu tous les six mois pendant la période d'expérimentation à l'intérieur de ces trois agglomérations, et sera suivie d'un rapport final qui devra préciser combien de commerçants, artisans, annonceurs y auront eu recours.

Ce rapport devra également indiquer "la mesure d'un éventuel lien entre accidents de la route et présence des marquages sur les trottoirs", un "éventuel lien" avec des chutes de passants sur les trottoirs concernés, l'opinion des riverains ou encore "les différentes techniques employées au regard notamment de l'effacement ou de la disparition effectifs des marquages au bout de dix jours".

"En fonction des circonstances, le ministre chargé de l'Economie, le ministre chargé de l'Environnement et le ministre chargé de la sécurité routière peuvent à tout moment, par arrêté conjoint, suspendre l'expérimentation, ou y mettre un terme", ajoute le décret.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/12/2018

Le vaccin Dengvaxia® est approuvé en Europe pour la prévention de la dengue   Paris, France - Le 19 décembre 2018 - La Commission européenne a délivré une…

Publié le 19/12/2018

Plus forte baisse du SBF 120, Natixis perd 6,87% à 4,147 euros au lendemain d’un profit warning, dont l’impact a été amorti par la confirmation du versement d’un dividende exceptionnel de 1,5…

Publié le 19/12/2018

Alors que le constructeur français a dernièrement demandé à son partenaire la tenue d'une assemblée générale extraordinaire des actionnaires afin de discuter de la gouvernance et d'autres…

Publié le 19/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre est orienté à la hausse, soutenu par une oblique haussière depuis la mi-octobre. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50…

Publié le 19/12/2018

Evolution possible du capital...