En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
-0.23 %

Bond en trompe-l'oeil du marché automobile français en août

| AFP | 372 | Aucun vote sur cette news
Les immatriculations de voitures particulières neuves ont bondi en août en France, a annoncé samedi la fédération du secteur, mais cet essor est artificiellement gonflé par les effets de l'introduction d'une norme européenne
Les immatriculations de voitures particulières neuves ont bondi en août en France, a annoncé samedi la fédération du secteur, mais cet essor est artificiellement gonflé par les effets de l'introduction d'une norme européenne ( FRANCOIS NASCIMBENI / AFP/Archives )

Les immatriculations de voitures particulières neuves ont bondi en août en France, a annoncé samedi la fédération du secteur, mais cet essor est artificiellement gonflé par les effets de l'introduction d'une norme européenne.

Le mois dernier, les nouvelles immatriculations de voitures particulières françaises ont augmenté de 40% par rapport à août 2017, selon les chiffres provisoires du Comité français des constructeurs automobiles (CCFA). La hausse est de 36% pour les seules marques françaises et de 44,6% pour les étrangères.

Toutefois, "les chiffres d'août ne veulent rien dire du tout et ne reflètent en aucun cas la réelle dynamique du marché", a minimisé auprès de l'AFP Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile.

Selon l'analyste, cet envol des immatriculations s'explique par le durcissement par l'Union européenne, à partir de ce samedi, de tests d'homologation des véhicules neufs. Introduits l'an dernier pour les seuls nouveaux modèles, ils concernent maintenant toute la gamme des constructeurs.

Selon plusieurs experts, ce changement a poussé certains constructeurs à accorder de gros rabais en août sur des véhicules qui n'auraient pas pu être commercialisés à partir de septembre, ou bien à les faire immatriculer auprès de leurs propres concessionnaires afin de les écouler plus tard.

Au total, 150.393 voitures particulières neuves ont été immatriculées en France en août. Sur l'ensemble de l'année 2018 pour l'heure, leur nombre s'établit à 1.513.935, soit une hausse de 8,9% par rapport aux huit premiers mois de 2017.

Depuis le début de l'année, les constructeurs français ont gagné 57,3% du marché dans le pays et leurs immatriculations de véhicules neufs gagnent 15,1%. Du côté des étrangers et sur la même période, le nombre d'immatriculations s'inscrit en hausse de 1,56%.

Parmi les bonds les plus sensibles en août, le français Renault signe une hausse de 52,4%. Du côté des marques étrangères, le japonais Nissan - partenaire de Renault -, l'allemand Volkswagen et l'italo-américain Fiat Chrysler figurent parmi les plus fortes hausses, respectivement de 110,3%, 49,7% et 92%.

En revanche, le français PSA, qui maintient sa première place sur le marché français, ne signe qu'une progression de 22,7%. Il avait annoncé en début de semaine que l'ensemble de ses modèles étaient déjà homologués selon la nouvelle norme, dite WLTP.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…