En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 081.30 PTS
+0.2 %
6 080.00
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 809.30
+0.21 %
DAX PTS
13 769.60
+0.18 %
Dow Jones PTS
29 398.08
-0.09 %
9 623.58
+0. %
1.083
+0.06 %

Bombardier tourne la page de l'aviation commerciale pour rester en vie

| AFP | 461 | 5 par 1 internautes
Un avion A220 d'Airbus, l'ex-CSeries développé par Bombardier, se pose à l'aéroport de Genève, en Suisse, le 26 juin 2019
Un avion A220 d'Airbus, l'ex-CSeries développé par Bombardier, se pose à l'aéroport de Genève, en Suisse, le 26 juin 2019 ( FABRICE COFFRINI / AFP )

Lourdement endetté et cherchant à garder la tête hors de l'eau, le groupe canadien Bombardier a annoncé jeudi la cession à Airbus et au gouvernement québécois de sa participation restante dans le programme de l'A220, sans exclure la vente de sa branche ferroviaire ou de celle des avions d'affaires.

Fleuron industriel du Canada, Bombardier a officialisé son retrait définitif de l'aviation commerciale, où il a longtemps occupé le troisième rang mondial, en annonçant une perte de 1,6 milliard de dollars américains en 2019, contre un bénéfice de 318 millions de dollars l'année précédente.

Bombardier avait cédé à Airbus en 2018 le contrôle de son avion moyen-courrier CSeries devenu A220, tout en conservant une part de 33,59% dans la société en commandite Airbus Canada, qui gère le programme de cet appareil de 100-150 places assemblé à Mirabel, au nord de Montréal.

En vendant sa participation résiduelle pour 591 millions de dollars, le groupe basé à Montréal se voit également libéré de l'obligation d'apporter 700 millions de dollars de nouveaux capitaux exigés par Airbus Canada, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Airbus Canada veut augmenter la cadence de production de l'A220 en ouvrant notamment une nouvelle ligne d'assemblage à Mobile (Etats-Unis) et profiter ainsi des déboires de Boeing avec son 737MAX, cloué au sol depuis mars après deux accidents ayant fait 346 morts, selon des analystes.

Bombardier compte utiliser ces fonds pour éponger en partie sa dette de 9 milliards de dollars. Le groupe avait investi plus de 6 milliards de dollars dans le développement du programme CSeries, entré en service en 2016.

Le constructeur européen détient désormais 75% de la société Airbus Canada tandis que le gouvernement du Québec voit sa participation portée à 25%, contre un peu plus de 16% précédemment.

Le Québec, qui avait investi 1 milliard de dollars américains dans le développement de l'avion, compte revendre sa participation à Airbus en janvier 2026, soit trois plus tard qu'initialement prévu, et avec de "très bonnes chances de récupérer l'argent qu'on a investi", a dit jeudi Pierre Fitzgibbon, ministre québécois de l'Economie.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/02/2020

Technicolor s'enfonce sur de nouveaux plus bas ce lundi...

Publié le 17/02/2020

Worldline, qui évolue au plus haut historique en bourse, dévoilera ses résultat 2019 mercredi avant l'ouverture des marchés...

Publié le 17/02/2020

Alstom grimpe encore de 3,7% ce lundi à 50,4 euros dans un marché animé...

Publié le 17/02/2020

Alten cède du terrain (-1,2% à 110,9 euros) à la veille de la présentation de ses comptes annuels...

Publié le 17/02/2020

Atos a soutenu OneWeb et son programme de méga-constellation dans le lancement de 34 satellites effectué le 6 février depuis Baikonur au Kazakhstan...