En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 593.05 PTS
-0.16 %
5 589.50
-0.22 %
SBF 120 PTS
4 408.90
-0.29 %
DAX PTS
12 314.21
-0.53 %
Dowjones PTS
27 076.82
+0.00 %
7 852.41
+0.00 %
1.102
+0.24 %

Bolsonaro annule sa présence à un sommet régional sur l'Amazonie

| AFP | 306 | 1 par 1 internautes
Le président brésilien Jair Bolsonaro, le 29 août 2019 à Brasilia
Le président brésilien Jair Bolsonaro, le 29 août 2019 à Brasilia ( EVARISTO SA / AFP/Archives )

Le président brésilien Jair Bolsonaro a annulé pour raisons médicales sa participation à un sommet régional sur les incendies en Amazonie prévu vendredi en Colombie, a annoncé lundi son porte-parole.

"Le président doit suivre un régime à base de liquide à partir de vendredi", deux jours avant de subir une intervention chirurgicale à l'abdomen, ce qui rend son voyage "pratiquement irréalisable", a déclaré le porte-parole de M. Bolsonaro, Otavio Rego Barros.

Il a ajouté que le Brésil enverra un "remplaçant" ou demandera le report de la réunion programmée à Leticia, une ville située en Amazonie colombienne sur la triple frontière entre la Colombie, le Pérou et le Brésil.

Ce sommet avait été proposé par le Pérou et la Colombie le 27 août, alors que les incendies en Amazonie, la plus grande forêt tropicale du monde dont la majeure partie est située au Brésil, suscitaient l'inquiétude de la communauté internationale.

Jair Bolsonaro doit être opéré dimanche pour la quatrième fois depuis l'attentat à l'arme blanche qui avait failli lui coûter la vie durant sa campagne électorale le 6 septembre 2018.

Il doit être réopéré pour "une hernie incisionnelle" à l'abdomen, c'est-à-dire une éventration de la paroi abdominale, suivie de dix jours de convalescence, selon ses médecins d'un grand hôpital de Sao Paulo (sud-est).

M. Bolsonaro a affirmé lundi que cette opération ne l'empêchera pas de se rendre à New York pour défendre la position du Brésil sur l'Amazonie devant l'Assemblée générale de l'ONU le 24 septembre.

"Je vais me présenter devant l'ONU même si ce doit être en fauteuil roulant ou sur un brancard, je vais y aller parce que je veux parler de l'Amazonie", a dit le président à Brasilia devant des journalistes.

Les incendies qui font rage dans diverses régions de l'Amazonie ont mis le Brésil sous une intense pression internationale. Ils ont provoqué une crise diplomatique avec la France, dont le président Emmanuel Macron a déclaré que la question de la souveraineté de la plus grande forêt tropicale du monde était ouverte car elle est essentielle dans la régulation climatique de la planète tout entière.

Des pompiers luttent contre un incendie dans l'Etat brésilien du Mato Grosso, le 26 août 2019
Des pompiers luttent contre un incendie dans l'Etat brésilien du Mato Grosso, le 26 août 2019 ( Mayke TOSCANO / Mato Grosso State Communication Department/AFP/Archives )

M. Bolsonaro a conditionné à plusieurs reprises une acceptation par le Brésil de l'aide de 20 millions de dollars débloquée par les pays du G7 pour lutter contre les incendies à une rétractation de M. Macron.

"Nous n'accepterons l'aumône d'aucun pays dans le monde au prétexte de protéger l'Amazonie", a insisté Jair Bolsonaro lundi.

Entre le mois de janvier et dimanche dernier, les satellites de l'Institut national de recherche spatiale (INPE) ont recensé 91.891 départs de feu au Brésil, soit un record pour cette période depuis 2010. Environ 52% de ces incendies ont eu lieu en Amazonie. Un total de 1.390 départs de feu ont été enregistrés pour la seule journée de dimanche.

Jair Bolsonaro n'est pas allé en Amazonie depuis le déclenchement de la crise actuelle, et un seul ministre de son gouvernement a jusqu'ici survolé une région affectée par les feux de forêt.

Le président d'extrême droite a soutenu depuis son arrivée au pouvoir les activités minières dans des réserves indigènes et autres zones protégées, et estime que des pays profitent de la préservation de l'Amazonie pour s'ingérer et remettre en question la souveraineté brésilienne.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/09/2019

L’équipe de TradingSat.com entrevoit un potentiel baissier sur l'action SOLVAY qui constituera le sous-jacent d’un turbo Put parfaitement adapté (B427S). Ce produit dérivé extrêmement…

Publié le 17/09/2019

Fondamentaux en question

Publié le 17/09/2019

Corning a revu en baisse ses prévisions 2019 pour son segment des télécommunications optiques. Ainsi, le groupe table désormais sur une diminution des ventes de 3% à 5%, par rapport à sa…

Publié le 17/09/2019

Rallye s'enflamme de 13% à 8,4 euros sur la place parisienne, portant ses gains à environ 30% depuis vendredi dernier...

Publié le 17/09/2019

Après plusieurs années de convalescence, Virbac affiche désormais une santé de cheval et la Bourse apprécie. Le titre du laboratoire vétérinaire flambe de 15,5% à 196,80 euros après avoir…