5 114.15 PTS
-0.64 %
5 104.50
-0.63 %
SBF 120 PTS
4 088.40
-0.67 %
DAX PTS
12 165.19
-0.31 %
Dowjones PTS
21 674.51
-0.35 %
5 790.91
-0.09 %
Nikkei PTS
19 470.41
-1.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

BMW nie toute entente sur les émissions de diesel avec ses rivaux

| AFP | 117 | Aucun vote sur cette news
Le constructeur automobile allemand BMW a nié dimanche toute entente avec ses rivaux visant à se concerter sur les émissions de diesel de ses voitures
Le constructeur automobile allemand BMW a nié dimanche toute entente avec ses rivaux visant à se concerter sur les émissions de diesel de ses voitures ( Alexander Heinl / dpa/AFP/Archives )

Le constructeur automobile allemand BMW a nié dimanche toute entente avec ses rivaux visant à se concerter sur les émissions de diesel de ses voitures, affirmant qu'aucun de ses modèles n'avait été "manipulé" ou enfreint les règles de l'industrie.

"Les voitures du groupe BMW ne sont pas manipulées et se conforment aux normes légales", a expliqué le géant basé à Munich dans un communiqué. "Cela s'applique évidemment aux voitures diesel. Et cela est confirmé par les résultats des tests des autorités nationales et internationales."

Vendredi, le magazine allemand Der Spiegel a affirmé que les constructeurs automobiles allemands Volkswagen, Audi, Porsche, BMW et Daimler auraient formé un cartel depuis les années 1990, se concertant notamment sur la réduction des émissions polluantes des voitures diesel.

Le Spiegel dit tirer cette information "d'un document écrit, que le groupe Volkswagen a adressé aux autorités de la concurrence" en juillet 2016, comme "une sorte d'auto-dénonciation".

Daimler aussi se serait dénoncé, affirme l'hebdomadaire.

Depuis 2006 notamment, les constructeurs se seraient rencontrés de nombreuses fois pour déterminer la taille des réservoirs d'AdBlue, un additif qui permet de réduire les émissions polluantes d'oxyde d'azote d'après le Spiegel. De gros réservoirs se révélant plus chers, les groupes auraient opté de concert pour de petits réservoirs, ne contenant pas assez de liquide pour réduire de manière suffisante les gaz polluants émis.

BMW a "fermement rejeté l'accusation" selon laquelle ses réservoirs AdBlue seraient limités.

En 2015 a été découvert un vaste trucage de Volkswagen pour faire paraître moins polluants qu'en réalité onze millions de véhicules diesel.

Depuis, plusieurs constructeurs sont soupçonnés d'avoir joué avec les règles pour que les émissions polluantes ne soient pas réduites en permanence.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/08/2017

Cela laisse 1% de hausse sur la semaine pour l'indice parisien

Publié le 18/08/2017

Aucune publication d'importance n'est attenduesource : AOF

Publié le 18/08/2017

Le 18 août 2017    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social   Article 223-16 du Règlement Général de…

CONTENUS SPONSORISÉS