5 525.18 PTS
+0.55 %
5 520.0
+0.50 %
SBF 120 PTS
4 418.06
+0.53 %
DAX PTS
13 420.94
+1.05 %
Dowjones PTS
25 996.15
-0.08 %
6 813.23
+0.03 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Bitcoins: les plus-values sont imposables, avertit Darmanin

| AFP | 322 | Aucun vote sur cette news
Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, à sa sortie de l'Elysée le 22 novembre 2017
Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, à sa sortie de l'Elysée le 22 novembre 2017 ( Ludovic MARIN / AFP/Archives )

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a affirmé mardi que les plus-values réalisées sur les transactions en bitcoins étaient imposables en France et que l'Etat veillait à ce que la monnaie virtuelle ne soit pas "pervertie" pour financer le crime organisé ou le terrorisme.

"Il faut rappeler que s'il y avait plus-value, l'administration fiscale -c'est l'instruction que je lui ai donnée- regarderait ça. Si cette déclaration n'était pas faite, il y aurait une intervention de l'administration fiscale", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse à Bercy.

"Concrètement, cela veut dire que quelqu'un qui ferait des plus-values, comme vous en faîtes sur votre assurance-vie ou sur la vente d'un bien immobilier, vous devez les déclarer et, à ce titre vous êtes taxé", a expliqué le ministre, à l'occasion de la présentation du rapport annuel du service chargé de la lutte contre le blanchiment d'argent et contre le financement du terrorisme (Tracfin).

"S'il y a plus-value, il doit y avoir une déclaration de ces revenus et ces revenus seraient évidemment taxés. S'il ne l'étaient pas, le redressement fiscal serait évidemment à la hauteur de la fraude", a-t-il prévenu.

Le ministre a aussi précisé que l'Etat surveillait l'utilisation du bitcoin et des autres monnaies virtuelles afin qu'elles ne soient "pas perverties" pour servir "à des financements de crime organisé, de terrorisme ou de blanchiment".

La valeur du bitcoin a été multipliée par 15 depuis le début de l'année, qu'il avait commencée autour de 1.000 dollars, suscitant l'inquiétude des autorités financières et la stupéfaction des analystes de marché.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Le Comité Central d'Entreprise du Groupe PSA a rendu un avis favorable sur le Dispositif d'Adéquation des Emplois et des Compétences (DAEC) 2018...

Publié le 19/01/2018

Moody's a fait savoir, dans un commentaire sur Carrefour, que la notation Baa1 qu'elle attribue au distributeur "repose sur la perspective que Carrefour va progressivement stabiliser sa rentabilité".…

Publié le 19/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/01/2018

Le calendrier s'étoffe (un peu)...

Publié le 19/01/2018

PSA annonce que sa politique de l’emploi pour l’année 2018 (DAEC) vient d’être approuvée par le Comité Central d’Entreprise du groupe. Ainsi, cinq organisations syndicales sur six (CFDT,…

CONTENUS SPONSORISÉS