5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Bitcoin : le patron de JP Morgan regrette de l'avoir qualifié d'"escroquerie"

| Boursier | 175 | Aucun vote sur cette news

Jamie Dimon rétropédale sur sa condamnation sans appel de la crypto-monnaie à l'automne dernier. Il continue de penser que la hausse du bitcoin est excessive.

Bitcoin : le patron de JP Morgan regrette de l'avoir qualifié d'"escroquerie"
Credits Reuters

En quelques mois, le patron de JP Morgan Chase a nettement modéré son discours offensif sur le bitcoin. Alors qu'il avait qualifié la monnaie virtuelle d'"escroquerie" en septembre dernier, Jamie Dimon a affirmé mardi qu'il regrettait ces propos concernant le bitcoin.

Interviewé sur la chaîne américaine 'Fox Business', il a aussi estimé que "le vrai sujet est de savoir comment les gouvernements vont réagir lorsque le bitcoin deviendra vraiment important" en termes d'actifs. "J'ai juste une opinion différente de celle des autres, je ne m'intéresse pas du tout à ce sujet", a-t-il ajouté.

"On peut avoir des crypto-yens, des crypto-dollars et des choses de ce type", a fait valoir le banquier. "Quant aux ICO (Initial Coin Offerings, levées de fonds en monnaies virtuelles, Ndlr), vous devez regarder au cas par cas", a-t-il estimé. M. Dimon a en revanche salué le potentiel de la technologie sous-jacente du bitcoin, la Blockchain qui, elle, est bien "réelle".

Une bulle "pire que celle des tulipes" ?

En septembre dernier, Jamie Dimon avait qualifié le bitcoin d'"escroquerie qui va mal finir", de bulle "pire que celle des tulipes", le premier krach de l'histoire qui s'est déroulé au 17ème siècle aux Pays-Bas. Il avait même ajouté qu'il "licencierai sur le champ" les traders de JPM s'ils négociaient des bitcoins.

Les banques, comme les gouvernements, observent l'essor des monnaies virtuelles avec un mélange d'intérêt et de méfiance. Dans une étude économique publiée mardi, Natixis a estimé que l'explosion du cours du bitcoin constitue une nouvelle bulle spéculative.

De son côté, la banque d'affaires américaine Goldman Sachs voit des opportunités dans les cryptomonnaies, et se préparerait même à ouvrir un desk de trading en bitcoins. Un autre grand nom de Wall Street, Morgan Stanley, estimait pourtant récemment que la valeur réelle du Bitcoin pourrait être de... zéro !

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS