En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
-
5 436.00
-
SBF 120 PTS
4 340.58
-
DAX PTS
12 661.54
+0.80 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.63 %
Nikkei PTS
22 898.64
+0.89 %

Bitcoin: la Chine durcit le ton, le cours plonge, une plateforme s'arrête

| AFP | 826 | Aucun vote sur cette news
Logo bitcoin à Hong Kong le 28 février 2014
Logo bitcoin à Hong Kong le 28 février 2014 ( PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives )

BTC China, grande plateforme chinoise d'échanges de devises cryptographiques, a annoncé jeudi sa décision de cesser toute transaction suite au durcissement de Pékin sur le bitcoin, alors qu'un avertissement au vitriol d'une association officielle chinoise faisait plonger la monnaie virtuelle.

Les jours du bitcoin en Chine sont-ils comptés? Le spectre d'une interdiction pure et simple des monnaies virtuelles par le régime communiste a été avivé par un avertissement solennel diffusé mercredi par l'Association nationale de finance internet (NIFA).

Cette organisation, supervisant en étroit lien avec le gouvernement ce secteur en constante innovation, condamne vertement les "dangers" des crypto-monnaies, ces unités créées à partir de la technologie du "blockchain" et qui s'échangent en ligne sans être régulées par aucun pays.

"Il est bon de noter que les +monnaies virtuelles+ sont de plus en plus l'instrument d'activités criminelles: blanchiment d'argent, trafic de drogues, contrebande et levées de fonds illégales", assène ce texte martial posté en ligne par la NIFA.

Avant de conclure, sentencieux: "il n'existe aucun fondement légal" à l'existence des plateformes où s'échangent les crypto-monnaies.

Même si cet avertissement n'émane pas directement d'un régulateur gouvernemental, il a semé l'effroi parmi les investisseurs et fait dégringoler le marché.

Après s'être hissée mardi à 4.350 dollars le bitcoin, la monnaie virtuelle a perdu jusqu'à 17% en l'espace de deux jours, glissant jeudi jusqu'à 3.590 dollars, selon le Bitcoin Price Index.

Sur les plateformes d'échanges chinoises, la saignée est encore plus douloureuse: sur BTC China, après un pic à 27.490 yuans mardi, le bitcoin est descendu jusqu'à 16.000 yuans jeudi -- un effondrement de 36% par rapport à la clôture de mercredi soir.

Parachevant l'atmosphère de débâcle, BTC China, deuxième plateforme en yuans pour le négoce du bitcoin, a annoncé jeudi qu'elle allait bientôt cesser tous les échanges de monnaies virtuelles sur son site.

"Après avoir examiné attentivement l'annonce des régulateurs chinois du 4 septembre, BTC China Exchange cessera tous ses échanges le 30 septembre", a-t-elle indiqué sur son compte Twitter.

Début septembre, la banque centrale chinoise (PBOC) avait en effet dévoilé un drastique tour de vis réglementaire, interdisant toute nouvelle émission de monnaies cryptographiques dans le cadre d'une levée de fonds par une entreprise.

Dans le même temps, la PBOC sommait les plateformes de cesser la conversion de ces unités en devises sonnantes et trébuchantes: un coup de semonce qui avait fait chuter le cours du bitcoin en dollars de quelque 10% en l'espace d'un jour.

Les durcissements réglementaires chinois tendent à faire boire la tasse aux cours mondiaux car les deux principales plateformes fonctionnant en yuans (BTC China et Okcoin) représentent environ 22% des échanges mondiaux de bitcoins, selon le site internet de référence bitcoinity.org.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le premier domaine d'application de ce partenariat concernera le raffinage...

Publié le 17/07/2018

Le Groupe anticipe une légère dégradation de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2018-2019...

Publié le 17/07/2018

Le plan national égyptien vise à développer plus de 13 GW de capacité renouvelable...

Publié le 17/07/2018

Les OCA ne portent pas de bons de souscription d'actions (BSA), et portent sur 8 ME maximum de nominal...

Publié le 17/07/2018

Les ampoules seront commercialisées sous la marque AwoX avec le co-branding Deutsche Telekom Magenta SmartHome...