En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 100.72 PTS
+1.02 %
6 101.50
+1.12 %
SBF 120 PTS
4 798.09
+0.9 %
DAX PTS
13 526.13
+0.72 %
Dow Jones PTS
29 348.10
+0.17 %
9 173.73
+0.53 %
1.109
+0. %

Bioéconomie: l'Allemagne va dépenser 3,6 milliards d'ici 2024

| AFP | 239 | Aucun vote sur cette news
Le gouvernement allemand a adopté un plan d'action sur la bioéconomie doté de 3,6 milliards d'euros en cinq ans pour valoriser des ressources durables entrant dans des produits courants, en remplacement d'énergies fossiles
Le gouvernement allemand a adopté un plan d'action sur la bioéconomie doté de 3,6 milliards d'euros en cinq ans pour valoriser des ressources durables entrant dans des produits courants, en remplacement d'énergies fossiles ( Sven Hoppe / dpa/AFP/Archives )

Le gouvernement allemand a adopté mercredi un plan d'action sur la bioéconomie doté de 3,6 milliards d'euros en cinq ans pour valoriser des ressources durables entrant dans des produits courants, en remplacement d'énergies fossiles comme le pétrole.

Ce plan prévoit entre autres de soutenir plus d'un millier de projets dans la bioéconomie, sous le pilotage des ministres de la Recherche Anja Karliczek et de l'Agriculture Julia Klöckner.

Le budget alloué couvre la période de 2020 à 2024 et se répartit à raison de 2,5 milliards d'euros pour l'agriculture et un peu plus d'un milliard côté recherche.

"Alors que nous devons importer beaucoup de matières premières fossiles, les renouvelables se développent au coin de la rue: sur nos prés, les champs et dans les bois", a souligné Mme Klöckner devant la presse.

La bioéconomie utilise notamment des plantes, micro-organismes et champignons, à partir desquels sont développés des produits chimiques, médicaments et autres matériaux entrant dans des biens de consommation, au lieu de les tirer du gaz ou du pétrole.

Les deux ministres ont vanté quelques exemples de produits issus de la bioéconomie comme un pneu fabriqué à partir de pissenlit, une porte de voiture en fibre de lin au lieu de fibre de carbone, une basket en soie d'araignée synthétique, jusqu'à un casque de vélo très léger en bois.

"Les bioproduits durables seront économiquement compétitifs à long terme", assure Mme Karliczek, en raison notamment de la hausse progressive de la tarification de la tonne de CO2 inscrite dans le plan de protection du climat récemment adopté par le gouvernement.

Il s'agira aussi d'éviter des situations de "conflits", a prévenu Mme Klöckner, car "la demande croissante de matières premières renouvelables ne doit pas mettre en danger la sécurité alimentaire".

Un pareil plan destiné à valoriser la bioéconomie a été présenté en France début 2018 par le ministère de l'agriculture.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2020

Vinci Aéroport, filiale du groupe Vinci, a vu son trafic croître de 5,7% en 2019 dans les 46 aéroports qu'elle gère, à 255 millions de passagers. Les seuils de 50 millions de passagers, des 30…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) a annoncé la conclusion ce vendredi d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette bancaire de la société à…

Publié le 17/01/2020

Vinci Airports annonce aborder avec confiance l'année 2020

Publié le 17/01/2020

Imerys a conclu un accord pour l'acquisition du premier producteur indien de panneaux à base de silicate de calcium pour des projets d'isolation thermique dans des industries telles que le ciment, la…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits annonce la conclusion d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette...