En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 924.89 PTS
-
4 937.0
+0.56 %
SBF 120 PTS
3 923.96
-
DAX PTS
11 066.41
-
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
+0.00 %
1.139
+0.24 %

Bic: le PDG Bruno Bich cède les rênes à son fils Gonzalve

| AFP | 501 | Aucun vote sur cette news
Le PDG du groupe Bic, Bruno Bich va démissionner en mai, pour céder la place à son fils
aîné Gonzalve
Le PDG du groupe Bic, Bruno Bich va démissionner en mai, pour céder la place à son fils aîné Gonzalve ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Changement de génération chez Bic, le géant français des stylos, briquets et rasoirs: le PDG Bruno Bich va démissionner en mai, cédant la place à son fils aîné Gonzalve Bich, 39 ans, qu'il préparait depuis plusieurs années à sa succession.

Gonzalve Bich, petit-fils du fondateur du groupe, le "baron" Marcel Bich, doit être nommé directeur général, tandis que Pierre Vareille, actuellement vice-président du conseil d'administration, sera proposé à la présidence lors de l'assemblée générale ordinaire le 16 mai, selon un communiqué du groupe.

Bic revient ainsi à une direction bicéphale, comme avant 2016 quand Bruno Bich avait repris seul les commandes en tant que PDG suite au départ surprise du directeur général de l'époque, Mario Guevara.

A bientôt 72 ans, soit la limite d'âge statutaire du groupe, Bruno Bich ne cachait pas depuis 2016 son intention de faire un mandat bref de 2 ans, le temps de "finir de bien préparer" l'aîné de ses trois fils à prendre la relève.

"Je suis confiant dans la capacité de Gonzalve et de ses équipes à inventer le futur de Bic", a déclaré Bruno Bich dans le communiqué publié mercredi.

"Gonzalve incarne nos valeurs, notre passion pour les produits et nos consommateurs. Dans les responsabilités qu'il a exercées au cours des 15 dernières années, il a prouvé son engagement, démontré sa vision stratégique et ses qualités opérationnelles", a estimé son père.

- "Les chiens ne font pas des chats" -

Après un début de carrière comme consultant au cabinet Deloitte aux Etats-Unis, Gonzalve Bich est entré chez Bic en 2003, chargé de développer l'activité en Asie. Il a progressivement grimpé dans la hiérarchie, devenant directeur général délégué en juin 2016, et également directeur des opérations depuis janvier 2017.

Bruno Bich, président du groupe Bic, lors d'une visite du ministre français de l'Economie, d'une usine à Montevrain (Seine-et-Marn), le 27 octobre 2016
Bruno Bich, président du groupe Bic, lors d'une visite du ministre français de l'Economie, d'une usine à Montevrain (Seine-et-Marn), le 27 octobre 2016 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Visage poupin, fines lunettes et silhouette carrée, Gonzalve Bich ne partage pas qu'une ressemblance physique avec son père. Comme lui, il est aussi très discret et préfère parler de sa passion pour l'empire familial, coté en Bourse mais contrôlé à 44% par les héritiers du fondateur.

"Les chiens ne font pas des chats", glissait il y a un an à l'AFP, avec un sourire en coin, ce diplômé de Harvard en histoire et relations internationales, parlant couramment anglais et maîtrisant aussi l'espagnol.

Né aux Etats-Unis, où il réside avec sa famille, et ayant la double nationalité française et américaine, Gonzalve Bich confiait alors à l'AFP aimer passer du temps dans les usines du groupe et visiter fréquemment des magasins, pour inspecter incognito la présentation des produits Bic dans les rayons et observer les comportements des consommateurs.

- Contexte difficile pour Bic -

Gonzalve Bich arrive toutefois dans un contexte délicat pour Bic. La rentabilité du groupe s'effrite depuis plusieurs années et il souffre tout particulièrement dans son activité rasoirs, dont le marché est bouleversé par l'irruption de nouveaux concurrents exclusivement en ligne qui font baisser les prix, surtout aux Etats-Unis, comme le Dollar Shave Club.

Le groupe Bic a lancé l'an dernier sa propre plateforme internet de vente par abonnement, le Bic Shave Club
Le groupe Bic a lancé l'an dernier sa propre plateforme internet de vente par abonnement, le Bic Shave Club ( PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives )

Le groupe a commencé à riposter en lançant l'an dernier en France, puis au Royaume-Uni, sa propre plateforme internet de vente par abonnement, le Bic Shave Club. Une petite révolution pour Bic, guère accoutumé à vendre directement aux consommateurs.

Agé de 60 ans, Pierre Vareille est quant à lui administrateur indépendant de Bic depuis 2009 et vice-président et administrateur référent depuis 2016. Il a débuté sa carrière en 1982 chez Vallourec, a exercé diverses fonctions chez GFI Aerospace, Faurecia et Péchiney, a été de 2004 à 2008 directeur général du constructeur britannique d'équipements automobiles Wagon PLC, puis PDG de FCI et enfin directeur général de Constellium de 2012 à 2016.

"Professionnel expérimenté et respecté", Pierre Vareille "a une excellente connaissance de notre entreprise" et "apportera un soutien solide à Gonzalve et à ses équipes", a estimé Bruno Bich.

Ces changements de gouvernance, qui étaient attendus par le marché, n'influaient que modérément sur le cours de Bourse de Bic mercredi: l'action progressait de 0,24% à 85,20 euros vers 11H11 (10H11 GMT), pendant que le CAC 40 gagnait 0,55%.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2018

Axa a annoncé le succès d’une offre secondaire de 60 millions d'actions de sa filiale américaine AXA Equitable Holdings (EQH), à 20,25 dollars américains par action, et la cession à EQH de 30…

Publié le 21/11/2018

Dans le cadre du renouvellement de son équipe dirigeante menée par le conseil d’administration, Airbus a nommé Dominik Asam (49 ans) pour succéder à Harald Wilhelm (52 ans) en qualité de…

Publié le 21/11/2018

Microwave Vision annonce, au titre de son 3ème trimestre 2018, un chiffre d'affaires de 17,5 ME, en croissance de 4,8% à taux de change constant...

Publié le 21/11/2018

Paris, le 21 novembre 2018, 8h30     AdUX annonce une levée de 1,46M euros dans le cadre de son augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de…

Publié le 21/11/2018

Airbus a nommé Michael Schöllhorn (53 ans) Directeur des opérations (Chief Operating Officer, COO) d’Airbus Commercial Aircraft à compter du 1er février 2019. Actuellement COO de BSH Home…