5 256.37 PTS
-0.20 %
5 258.00
-0.10 %
SBF 120 PTS
4 207.64
-0.10 %
DAX PTS
12 594.81
+0.00 %
Dowjones PTS
22 296.09
-0.24 %
5 867.35
+0.00 %
Nikkei PTS
20 330.19
-0.33 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

BHP renoue avec les bénéfices, veut céder des actifs aux Etats-Unis

| AFP | 106 | Aucun vote sur cette news
Logo du groupe minier anglo-australien BHP, photographié à Melbourne, le 18 février 2014
Logo du groupe minier anglo-australien BHP, photographié à Melbourne, le 18 février 2014 ( MAL FAIRCLOUGH / AFP/Archives )

Le groupe minier anglo-australien BHP a annoncé mardi avoir renoué avec les bénéfices en 2016/17 grâce à un rebond des cours des matières premières, un an après avoir déploré la plus grande perte annuelle de son histoire.

Outre ces résultats positifs, le groupe, qui entame une nouvelle ère sous la houlette d'Andrew Mackenzie, a annoncé sa décision de céder ses plateformes de forage terrestres de schiste aux Etats-Unis, malgré ses réticences initiales.

Au cours de son exercice décalé qui s'est achevé fin juin, BHP a dégagé un bénéfice net de 5,89 milliards de dollars (près de 5 milliards d'euros), juste en-deçà des attentes des analystes.

En 2015/16, il avait accusé un solde négatif de 6,39 milliards de dollars du fait d'importantes dépréciations d'actifs aux Etats-Unis et des répercussions financières de la catastrophe de Samarco au Brésil.

En novembre 2015, la rupture de ce barrage (copropriété de BHP et du brésilien Vale), constitué de déchets de minerai de fer, avait entraîné une gigantesque coulée de boue, qui avait fait 19 morts et provoqué un drame écologique majeur.

L'actuel directeur général de BHP, Andrew Mackenzie, s'est félicité dans un communiqué d'une "année financière très solide", tandis que le président du conseil d'administration Jac Nasser, qui s'apprête à quitter son poste, mettait en avant les importantes réductions de coûts et gains de productivité (1,3 milliard de dollars sur la période).

Les comptes d'exploitation du géant minier sont aussi revenus dans le vert, avec un bénéfice opérationnel de 11,75 milliards de dollars, contre une perte de 6,2 milliards en 2015/16.

Le groupe a profité d'une tendance positive des prix du pétrole, même si, dit-il, des inquiétudes demeurent au sujet de la stratégie de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de l'offre américaine. Idem pour le gaz, le cuivre, l'acier, le fer et le charbon métallurgique.

A l'image de ses rivaux, BHP a traversé une période difficile en raison de la chute des cours provoquée par un problème de surproduction, sur fond de ralentissement en Chine, plus gros consommateur de matières premières de la planète.

- 'Elément positif' -

"Dans l'ensemble, les résultats sont inférieurs aux estimations des analystes, mais dans l'absolu ils sont très bons", a commenté auprès de l'AFP David Lennox, analyste chez Fat Prophets.

Le président du conseil d'administration de BHP, Jac Nasser (à gauche), et l'actuel directeur général, Andrew Mackenzie, le 19 novembre 2015, à Perth, en Australie
Le président du conseil d'administration de BHP, Jac Nasser (à gauche), et l'actuel directeur général, Andrew Mackenzie, le 19 novembre 2015, à Perth, en Australie ( Greg Wood / AFP/Archives )

La première compagnie minière au monde a par ailleurs annoncé son intention de se désengager de ses actifs américains dans le pétrole et le gaz, dans lesquels elle avait investi 20 milliards de dollars en 2011 avant d'être laminée par la dégringolade des prix. "Nous avons jugé que nos activités terrestres aux Etats-Unis n'étaient pas essentielles et nous cherchons activement des solutions pour en sortir", écrit BHP.

Le groupe anglo-australien satisfait ainsi la requête d'un important actionnaire, le fonds new-yorkais Elliott Advisors, qui ne cessait de réclamer une telle restructuration. Il lui avait pourtant opposé un refus encore récemment, disant vouloir doubler le nombre de ses plateformes de schiste.

Les acquisitions ont été réalisées "à un moment peu opportun" et "à un prix trop élevé", a reconnu mardi M. Mackenzie, ancien patron du géant australien de l'emballage Amcor, qui prendra les pleines commandes de BHP début septembre.

"Cette annonce a été bien accueillie par les marchés. C'est un élément positif quant à l'avenir de BHP sous la direction d'Andrew Mackenzie qui a fourni d'excellents résultats dans la création de valeur pour les actionnaires chez Amcor", a souligné dans une note Ric Spooner, analyste chez CMC Markets.

Le titre prenait 1,3% en début d'après-midi à la Bourse de Sydney.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/09/2017

Dans un marché baissier à l'ouverture, Amundi avance de 0,3% à 69,8 euros...

Publié le 26/09/2017

Nexans va fabriquer et livrer 250 kilomètres de câble sous-marin à fibre optique destiné à Huawei Marine, maître d‘œuvre du projet de construction et de déploiement de la liaison SEAX-1. Le…

Publié le 26/09/2017

Le groupe a laissé entendre qu'il travaille sur un appareil de 220 à 240 sièges...

Publié le 26/09/2017

CGG a annoncé la livraison avant le délai prévu d'une étude wide-azimuth (WAZ) de 11 500 kilomètres carrés en eaux profondes dans la région de Perdido au Mexique pour le compte de Pemex. "Cette…

Publié le 26/09/2017

Le chiffre d'affaires de Reworld Media a atteint 95,2 ME au 30 juin 2017, soit une progression de 23% par rapport au 1 er semestre 2016...

CONTENUS SPONSORISÉS