En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

Beurre, Glyphosate, Ceta: clés de la mutation agricole en France

| AFP | 229 | Aucun vote sur cette news
Moisson le 5 juillet 2017 près de Monthodon (Indre-et-Loire)
Moisson le 5 juillet 2017 près de Monthodon (Indre-et-Loire) ( GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives )

Beurre, Glyphosate, Ceta: l'agriculture et l'agroalimentaire français sont engagés dans une lourde mutation, commerciale, technique et environnementale, illustrée par ces trois dossiers sous le feu de l'actualité.

- Crise du beurre -

Aucune pénurie réelle de beurre n'est à déplorer en France, a assuré le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert mercredi sur France Inter. Le pays est un des grands producteurs et exportateurs de lait dans le monde.

Mais les images montrant des rayons de beurre vides dans des supermarchés illustrent jusqu'à "l'absurde", selon Thierry Roquefeuil, président de la Fédération des producteurs de lait, le problème "commercial" qui se pose à l'agroalimentaire français.

Des mottes de beurre de haute qualité réalisées à Echire le 17 mars 2015
Des mottes de beurre de haute qualité réalisées à Echire le 17 mars 2015 ( GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives )

Certains supermarchés refusent de payer davantage pour leur beurre malgré une hausse des cours mondiaux, et préfèrent laisser leurs rayons vides. Les industriels du lait préfèrent eux vendre leur beurre plus cher à l'étranger.

Cet épisode montre "que le marché intérieur français ne fonctionne pas" et illustre "les relations difficiles entre la production et la grande distribution", a jugé Thierry Roquefeuil sur Radio Classique: "Il y a un prix de marché et si nous, producteurs, avions la possibilité de vendre à l'étranger, nous le ferions aussi."

"C'est tout le sujet de la création de valeur et du partage de la valeur, on est vraiment dans un cas concret avec le beurre de ce qui doit se faire dans la filière laitière et qui ne se fait pas", a-t-il ajouté.

Le sujet, débattu depuis plusieurs mois dans le cadre des Etats généraux de l'alimentation, est effectivement toujours en suspens. Le président Emmanuel Macron a promis une loi inversant le rapport de force entre grande distribution et producteurs pour le premier semestre 2018, et demandé à chaque filière de présenter un plan sur cinq ans afin de préparer le texte.

Distributeurs, industriels et producteurs doivent remettre leurs propositions à Stéphane Travert le 10 décembre. Il devrait y avoir du beurre à Noël.

- Glyphosate -

Le débat sur le glyphosate, qui oppose défenseurs de l'environnement et acteurs de la santé à une partie du secteur agricole, illustre la difficile mutation de l'agriculture qui cherche à "monter en gamme" et à devenir plus "verte", tout en maintenant rendements, coûts de revient et compétitivité à l'export.

L'agroalimentaire est le deuxième secteur exportateur en France et le premier secteur industriel du pays aussi bien en chiffres d'affaires qu'en emplois.

Or, le glyphosate, désherbant très bon marché le plus vendu au monde, est un allié puissant de la production de masse de blé, maïs, betteraves, raisins... Il économise de la main d'oeuvre, du temps et du carburant, en supprimant des passages de charrues dans les cultures.

Jugé probablement cancérogène par une agence de l'OMS, accusé d'être responsable de diverses maladies (maladie des reins en Inde, maladie de Parkinson en France, reconnue comme maladie professionnelle chez les agriculteurs), il est aussi, paradoxalement, un allié de la lutte contre le réchauffement climatique: la suppression des labours permet de séquestrer le carbone dans les sols lorsqu'il est utilisé à dose modérée (1 litre par hectare).

La licence du glyphosate expire en décembre en Europe, et le vote d'un comité d'experts de l'UE sur son renouvellement, initialement attendu mercredi, a été reporté.

"Nous demandons à ce que la recherche publique soit complètement mobilisée pour trouver des alternatives" à ce produit, a répété Stéphane Travert sur France Inter mercredi, disant vouloir "protéger la santé de ses concitoyens et celle des agriculteurs".

Il a répété l'objectif de parvenir à "sortir des pesticides d'ici 2022", mais sur des "décisions collectives basées sur la science et le droit".

- Ceta -

La filière viande bovine française, liée à des races traditionnelles et de qualité (Charolaises, Aubrac, Salers, Limousines..), demande une "renégociation" de l'accord commercial Ceta entre l'UE et le Canada, craignant les conséquences des exportations massives de viande bovine canadienne.

Fait rare, éleveurs et écolos ont même fait cause commune pour soutenir l'élevage français, garant des paysages et de la pérennité des prairies face aux centres d'engraissement de masse (Feedlots) canadiens plus rentables.

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert le 22 septembre 2017 à Paris
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert le 22 septembre 2017 à Paris ( PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives )

L'ONG Foodwatch a demandé en vain l'application du principe de précaution européen pour éviter une déferlante de produits OGM, ou comportant des hormones ou antibiotiques interdits en France.

"Nous serons vigilants en exigeant dans nos importations la même qualité sanitaire et environnementale que celle des produits que nous avons en France" a répondu Stéphane Travert mercredi. "Il faudra notamment travailler sur l'étiquetage des produits."

Il existe toutefois une filière agricole impatiente d'appliquer le Ceta: la viticulture, qui veut mettre à profit les contingents d'exportation de vin et alcools sans droit de douane vers le Canada.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…