5 317.37 PTS
+0.15 %
5 334.5
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 256.95
+0.13 %
DAX PTS
12 483.79
+0.18 %
Dowjones PTS
25 309.99
+1.39 %
6 896.60
+1.99 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Berger: les actionnaires de Carrefour "doivent participer aux efforts"

| AFP | 86 | Aucun vote sur cette news
Les actionnaires de Carrefour
Les actionnaires de Carrefour "doivent participer aux efforts", selon Laurent Berger, numéro un de la CFDT, qui proteste contre le "recul social" dans le groupe ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Les actionnaires de Carrefour "doivent participer aux efforts", a réaffirmé jeudi Laurent Berger, numéro un de la CFDT, en réclamant "une année blanche sur le versement des dividendes", lors d'un rassemblement de la CFDT Carrefour à Paris contre le "recul social" dans le groupe.

"Ce qui se passe, c'est clairement la démonstration que les évolutions de secteurs professionnels se font sur le dos de l'emploi et des travailleurs", a-t-il fustigé, en réitérant ses critiques sur la méthode "brutale" employée pour annoncer, sans information préalable des instances représentatives du personnel, le 23 janvier, le "plan de transformation" du groupe.

"Les travailleurs ne doivent pas être la variable d'ajustement", a-t-il déclaré devant 200 à 300 personnes, parfois venues de Normandie, de Bretagne, ou encore des Hauts-de-France, et rassemblées sous la pluie en fin de matinée devant un centre commercial du XIIIème arrondissement. Face aux "mutations" de la grande distribution, M. Berger a demandé qu'"on anticipe" en discutant "des parcours professionnels, des évolutions, des reconversions si nécessaire".

Le lieu de la manifestation n'avait pas été choisi au hasard: le supermarché Carrefour de ce centre doit bientôt passer en location gérance, avec une perte estimée à "deux mois de rémunération" pour ses 176 salariés, selon la CFDT.

Dans le même quartier se trouvent également cinq magasins ex-Dia, dont l'un va fermer dans le cadre du plan du PDG Alexandre Bompard, qui prévoit la suppression de milliers d'emplois.

"On est venu dire merci à Carrefour pour ce magnifique plan social annoncé par voie de presse", avait plus tôt ironisé au micro Sylvain Macé, délégué de groupe.

Au-delà des suppressions de postes, la CFDT "veut mettre la lumière sur la grande injustice faite aux salariés" des magasins qui vont passer en location gérance, une façon "de remettre en cause la convention collective" Carrefour, a-t-il dit.

Un changement de modèle qui s'accélère, avec une vingtaine de supermarchés concernés par an, et maintenant cinq hypermarchés. Une première étape, selon les syndicats qui craignent le passage, à terme, d'une quarantaine d'hypermarchés en location gérance. "Ce n'est pas parce qu'on est de l'Aisne qu'on va se faire tondre comme des moutons", disait une pancarte des salariés de l'hyper de Château-Thierry, l'un des premiers concernés.

Quant aux employés des ex-magasins Dia (273 fermetures ou cessions prévues), ils sont "coupés du monde" et "vont payer le plus lourd tribut au plan Bompard", a ajouté M. Macé.

La CFDT devait aller interpeller ensuite la fédération du commerce et de la distribution (FCD), l'organisme patronal du secteur.

Depuis fin janvier, les syndicats ont déjà organisé plusieurs mobilisations, pour l'instant en ordre dispersé. La CGT a multiplié les débrayages et prévoyait une nouvelle initiative ce jeudi à Chilly-Mazarin (Essonne). Quant à FO, qui a dû reporter un rassemblement prévu devant le siège de Carrefour France à Massy (Essonne), elle appelle à la grève samedi dans les 14 magasins de la filiale SDNH.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 23/02/2018

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Énergie Systèmes, a conclu un accord en vue d’acquérir 51 % du groupe Kropman, basé à Nimègue, aux Pays-Bas, spécialisé dans les domaines multi…

Publié le 23/02/2018

AXA a annoncé avoir publié au Bulletin des annonces légales obligatoires les résolutions que le Conseil d'administration soumettra à la prochaine Assemblée générale annuelle des actionnaires,…

Publié le 23/02/2018

BLEECKER   Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au capital de 20.787.356,70 EUR 39, Avenue George V - PARIS (75008) 572 920 650 RCS PARIS       Paris, le 23…

Publié le 23/02/2018

Natixis soumettra au vote de ses actionnaires, le 23 mai, le versement d'un dividende ordinaire, payé en numéraire, de 0,37 euro par action, au titre de l'année fiscale 2017. Le dividende sera…

CONTENUS SPONSORISÉS