5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Bercy demande à la direction de GE de reprendre le dialogue à Grenoble

| AFP | 262 | Aucun vote sur cette news
Le site GE Hydro/Alstom de Grenoble bloqué par des salariés, le 4 octobre 2017
Le site GE Hydro/Alstom de Grenoble bloqué par des salariés, le 4 octobre 2017 ( JEAN-PIERRE CLATOT / AFP/Archives )

A la demande du gouvernement, la direction de General Electric se rendra rapidement à Grenoble pour reprendre le dialogue avec les salariés de l'usine GE Hydro/Alstom, visée par un plan de 345 suppressions d'emplois, a-t-on appris lundi soir auprès du ministère de l'Economie.

"Benjamin Griveaux (secrétaire d'Etat à l'Economie) a demandé à la direction de GE de se rendre sur place dans les meilleurs délais afin de rétablir le dialogue, ce qu'elle a accepté", a-t-on indiqué à Bercy, à l'issue d'une réunion de plusieurs heures entre la direction de la branche énergies renouvelables du groupe américain et le secrétaire d'Etat.

Ce déplacement aura lieu "prochainement", a confirmé General Electric à l'AFP.

GE a annoncé cet été vouloir restructurer son activité hydroélectricité, incluant notamment un plan de suppression de 345 des 800 postes du site de production et conception de turbines hydroélectriques de pointe de Grenoble, passé sous le contrôle du conglomérat américain lorsqu'il a racheté la branche énergie d'Alstom en 2014.

Après une grève et un blocage du site, occupé pendant neuf jours pour s'opposer à ce plan, les représentants des salariés de GE Hydro/Alstom ont été reçus jeudi dernier au ministère de l'Economie mais se sont dit "déçus" à l'issue de cette rencontre.

Lundi, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a appelé General Electric à "tenir" les engagements pris en 2014 de créer 1.000 emplois nets en France d'ici 2018.

Jérôme Pécresse, PDG de GE Renewable, et Yves Rannou, en charge de l'activité hydraulique, ont une nouvelle fois confirmé les engagements du groupe durant cette réunion, a assuré le ministère.

Le groupe américain estime actuellement être "à mi-hauteur de cet engagement", selon un porte-parole.

D'ici 2018, GE compte notamment créer 1.000 postes dans la Fonderie digitale (250 personnes) à Paris, un centre de services partagés à Belfort (200 personnes), un programme de recrutement de jeunes talents (240 postes), et sur les différents sites industriels (310 postes).

La future usine de fabrication de pâles d'éoliennes à Cherbourg, actuellement en construction, devrait aussi embaucher plus de 500 personnes lorsqu'elle sera "à pleine charge".

En parallèle, environ 590 postes ont été supprimés en France depuis 2016 -- contre 765 prévus initialement -- dans le cadre d'un plan de restructuration européen.

Outre ces suppressions de postes annoncées, il y a aussi "beaucoup de turn-over, des gens démissionnent", a précisé à l'AFP un représentant de la CFDT, qui doute que le groupe tienne ses engagements.

Sur les embauches prévues à Belfort par exemple, "seulement 100 (ont été) réalisées à ce jour", selon lui.

A l'issue de la réunion avec la direction de GE, le ministère n'a toutefois pas précisé les pistes envisagées concernant l'avenir du site, alors que Bruno Le Maire a affirmé que le gouvernement allait y "travailler".

"Est-ce qu'on peut réinvestir, est-ce qu'on peut faire autre chose? Certainement. C'est là-dessus que nous allons travailler", a déclaré le ministre, jugeant nécessaire que l'entreprise s'adapte à un marché de l'hydroélectricité "largement saturé", ce que contestent les salariés du site de Grenoble.

Pour General Electric, la rencontre de lundi à Bercy a été "constructive" et a permis aux dirigeants de GE "d'exposer les réalités et difficultés structurelles du marché hydroélectrique dans le monde et plus spécifiquement en Europe", a réagi un porte-parole du groupe.

"Des réunions sont prévues dans les jours à venir avec le ministère afin de discuter plus avant de propositions concrètes sur la situation de Grenoble", a-t-il ajouté.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/11/2017

Florian Thauvin, porteur d'espoir marseillais à Bordeaux ( Valery HACHE / AFP/Archives )De paria à chouchou, Florian Thauvin a retourné Marseille et l'OM aura bien besoin de ses inspirations…

Publié le 19/11/2017

Grigor Dimitrov lors de sa victoire en demi-finale du Masters de Londres contre Jack Sock, le 18 novembre 2017 ( Glyn KIRK / AFP )Grigor Dimitrov s'est dit satisfait de son niveau de jeu, samedi…

Publié le 19/11/2017

Appel à témoins pour retrouver Maëlys, affichée le 28 août 2017 à Pont-de-Beauvoisin ( PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives )La cour d'appel de Grenoble examinera mardi matin une requête de la…

Publié le 19/11/2017

Une BMW hybride présentée au Regent Street Motor Show à Londres, le 4 novembre 2017 ( TOLGA AKMEN / AFP )Elles seront autonomes, électriques et bouleverseront nos habitudes de déplacement:…

Publié le 19/11/2017

Le président Emmanuel Macron (G) et Le Premier ministre libanais démissionnaire Saad Hariri, le 18 novembre 2017 à L'Elysée à Paris ( Thomas SAMSON / AFP )Saad Hariri doit quitter Paris dans…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS