En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 564.60 PTS
-0.21 %
5 510.50
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 404.19
-0.28 %
DAX PTS
12 298.19
-0.12 %
Dowjones PTS
26 597.05
-0.22 %
7 784.41
+0.00 %
1.112
-0.28 %

Barnier: un Brexit sans accord devient "chaque jour plus probable"

| AFP | 654 | 4 par 4 internautes
Le négociateur de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, le 19 mars à la Commission européenne à Bruxelles
Le négociateur de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, le 19 mars à la Commission européenne à Bruxelles ( EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives )

Une sortie sans accord du Royaume-Uni de l'UE devient "chaque jour plus probable", a mis en garde mardi le négociateur de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, au lendemain d'une nouvelle série de votes indicatifs au parlement britannique.

"Un Brexit sans accord n'a jamais été mon souhait mais il devient chaque jour plus probable", a affirmé M. Barnier lors d'une conférence organisée par le think tank EPC, à Bruxelles.

"L'UE des 27 (c'est-à-dire tous les Etats membres de l'Union excepté le Royaume-Uni, ndlr) est maintenant prête" à cette éventualité, a-t-il prévenu.

"N'oublions pas d'abord que nous avons déjà un accord, et il a été conclu par Theresa May, le gouvernement britannique, le Conseil européen et le Parlement européen le 25 novembre dernier, il y a quatre mois", a rappelé M. Barnier.

"Nous avons essayé de faire en sorte que le Royaume-Uni puisse quitter l'UE le 29 mars, comme le Royaume-Uni l'avait prévu... Si le Royaume-Uni veut toujours quitter l'UE d'une manière ordonnée, cet accord, ce traité, est et sera le seul", a-t-il continué.

"Si le parlement britannique ne vote pas en faveur de l'accord de retrait dans les prochains jours, il ne restera plus que deux options: partir sans accord ou demander une prorogation plus longue de la période de l'article 50. Ce serait la responsabilité du gouvernement britannique de choisir entre ces deux options", a-t-il ajouté.

La date butoir du Brexit est actuellement fixée au 12 avril, si les députés britanniques n'approuvent pas le traité de retrait.

"Une telle extension comporterait des risques importants pour l'UE, d'où la nécessité d'une justification solide", a-t-il continué.

"De nombreuses entreprises de l'UE nous mettent en garde contre le coût de l'extension de l'incertitude. Il y aurait également un coût politique. Si le Royaume-Uni est toujours membre le 23 mai (date du début des élections européennes, ndlr), il devra organiser des élections (européennes, ndlr)", a-t-il remarqué.

Le Royaume-Uni se trouvait dans l'impasse mardi à dix jours de sa sortie de l'Union européenne, après le rejet lundi soir par les députés britanniques de toutes les alternatives proposées à l'accord de Brexit du gouvernement.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/04/2019

Une erreur s’est glissée hier dans notre dépêche sur Fountaine Pajot : le chiffre d’affaires a progressé de 81,4% et non de 80%. Le texte corrigé suit.Fountaine Pajot a fini mercredi en…

Publié le 25/04/2019

La très belle performance trimestrielle d'Hermès ne permet pour le moment pas au titre (-0,8% à 173,8 euros) d'enchaîner une neuvième séance...

Publié le 25/04/2019

Facebook est attendu en hausse à Wall Street grâce à des résultats solides et en dépit d’une amende de la FTC, le gendarme américain du commerce, qui pourrait atteindre 5 milliards de dollars.…

Publié le 25/04/2019

Montrouge, le 25 avril 2019   ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Publication de la brochure de convocation et ouverture du vote   Crédit Agricole S.A.…