5 362.88 PTS
-
5 368.00
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 284.43
-
DAX PTS
13 003.70
+0.09 %
Dowjones PTS
22 956.96
+0.37 %
6 114.53
+0.36 %
Nikkei PTS
21 380.14
+0.59 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Barcelone et Airbnb trouvent un accord après des mois de conflit

| AFP | 141 | Aucun vote sur cette news
Des bannières
Des bannières "pas d'appartements pour touristes" accrochées aux balcons d'un immeuble pour protester contre la location d'appartements par des sites comme Airbnb ou HomeAway, le 24 novembre 2016 à Barcelone ( PAU BARRENA / AFP/Archives )

La mairie de Barcelone et la société américaine Airbnb, engagées dans une longue bataille administrative, ont annoncé mercredi avoir trouvé un accord pour que le site de location d'appartements retire les annonces sans licence dénoncées par les autorités.

La mairie de la deuxième ville d'Espagne, la première en termes de fréquentation touristique, avait déjà imposé en 2016 une amende de 600.000 euros à Airbnb et Homeaway, contre lesquelles les entreprises ont déposé un recours.

Barcelone menaçait d'infliger une nouvelle amende à la plateforme si elle ne retirait pas de son site les appartements ne disposant pas de la licence municipale obligatoire pour les locations de logements touristiques.

Lors d'une réunion mercredi, "Airbnb a proposé (...) un processus simple pour que la mairie puisse nous notifier l'existence de logements touristiques illégaux, que nous retirerons rapidement de la plateforme", a déclaré dans un communiqué Sergio Vinay, responsable des politiques publiques dans l'entreprise.

"C'est un point d'inflexion, un changement d'attitude. Pour la première fois, Airbnb commence à répondre à ce qu'on lui demande depuis le début", a déclaré l'élu municipal en charge du tourisme Agusti Colom.

Selon lui, une nouvelle réunion est prévue la semaine prochaine pour fournir à l'entreprise une liste des premières annonces à retirer, et réfléchir à comment éviter la publication d'annonces non autorisées.

La maire de Barcelone, Ada Colau, ancienne militante du droit au logement, a engagé dès son élection en 2015 une guerre contre la saturation touristique de la ville, qui suscite la colère de riverains et le renchérissement des loyers.

Elle a également intensifié les contrôles visant les appartements illégaux et interdit l'ouverture de nouveaux logements touristiques dans le centre.

Airbnb a également été engagé dans des batailles juridiques avec des grandes villes comme New York, Paris, Berlin ou Amsterdam.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2017

Le volet défensif de Bluelinea a été accéléré à partir de l'été avec la reconfiguration des effectifs. Le management reste confiant sur le développement de la société...

Publié le 16/10/2017

Cette opération s'inscrit dans le cadre du contrat d'émission d'OCABSA signé entre Neolife et Bracknor Fund en 2016...

Publié le 16/10/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 16/10/2017

Pendant la 4e Fenêtre de Cessibilité, ouverte du 8 août 2017 au 6 octobre 2017 (inclus), aucun BSA n'a fait l'objet d'ordres d'achat...

Publié le 16/10/2017

Assystem Technologies et ESI comptent offrir de nouvelles solutions s'adressant à l'Usine du Futur....

CONTENUS SPONSORISÉS