En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 871.18 PTS
-0.10 %
4 867.50
-0.12 %
SBF 120 PTS
3 884.11
-0.12 %
DAX PTS
11 161.73
-0.39 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.00 %
1.136
+0.00 %

Baisse des prix immobiliers à Londres en 2017, une 1ère en huit ans

| AFP | 514 | Aucun vote sur cette news
Nouveau quartier résidentiel construit par Berkeley, au sud-est de Londres, le 20 novembre 2017
Nouveau quartier résidentiel construit par Berkeley, au sud-est de Londres, le 20 novembre 2017 ( BEN STANSALL / AFP/Archives )

Les prix de l'immobilier résidentiel ont enregistré un coup de frein en 2017 au Royaume-Uni et ont même légèrement reculé à Londres sur fond d'incertitudes quant au Brexit, révèle une étude publiée jeudi.

Selon les chiffres de la banque mutualiste Nationwide, qui font référence dans le pays, le prix moyen d'un bien immobilier a progressé de 2,6% dans le pays l'an passé, loin de la hausse de 4,5% de 2016.

Les prix dans la capitale ont quant à eux reculé de 0,5% en moyenne au quatrième trimestre sur un an, Londres étant la seule région à subir une baisse en 2017.

"Londres a subi un ralentissement particulièrement marqué, avec la première baisse annuelle en huit ans", souligne Robert Gardner, économiste chez Nationwide. C'est en outre la première fois depuis 2004 que Londres affiche la pire performance de l'ensemble des régions britanniques.

A l'échelle nationale, Nationwide explique que la faiblesse des taux d'emprunt pour les prêts immobiliers et un marché de l'emploi solide ont constitué un soutien pour la demande.

Ces effets positifs ont en revanche été compensés par la pression grandissante sur les revenus des ménages, au moment où la poussée de l'inflation progresse plus vite que les salaires dans le pays.

L'inflation est entretenue par la faiblesse de la livre, reflet des craintes quant au Brexit, ce qui a pour effet de renchérir le coût des biens importés.

L'étude note de grandes disparités régionales, remarquant notamment qu'il est de plus en plus difficile de trouver un logement à Londres et dans la région du sud-est de l'Angleterre. Ces zones sont inabordables pour de nombreuses personnes ou nécessitent d'importants emprunts pour financer les achats immobiliers.

Le prix moyen d'une maison ou d'un appartement à Londres s'est établi à 470.922 livres (530.071 euros) au quatrième trimestre de 2017, soit plus du double de la moyenne nationale (211.433 livres).

Pour l'année 2018, Nationwide s'attend à un nouveau ralentissement du marché au plan national, avec des prix prévus en hausse très modeste de 1%.

La banque souligne que les performances dépendront en grande partie de l'activité économique et de l'impact du Brexit, qu'il est encore difficile d'anticiper selon elle.

Les pouvoirs publics s'attendent à une croissance économique de 1,4% en 2018 au Royaume-Uni, freinée par la consommation des ménages et par la toujours faible productivité dans le pays.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/01/2019

Franchissement de seuil passif

Publié le 21/01/2019

Casino (+0,54 à 39,40 euros ) annonce avoir atteint son objectif de cessions d'actifs non stratégiques pour un montant de 1,5 milliard d'euros. Et ce, grâce un accord avec des fonds gérés par…

Publié le 21/01/2019

Henkel (-6,49% à 90,72 euros) affiche de loin la plus forte baisse de l’indice Dax après avoir averti que la hausse des investissements pèsera sur ses profits en 2019. Le bénéfice par action du…

Publié le 21/01/2019

Le constructeur aéronautique français Dassault Aviation annonce l’acquisition des activités mondiales de maintenance du suisse ExecuJet, une filiale de Luxaviation. Le montant de la transaction…

Publié le 21/01/2019

Air France et le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) se seraient entendus vendredi sur les principes d'un accord permettant de satisfaire les demandes d'augmentation salariale des pilotes et…