5 271.53 PTS
+0.57 %
5 256.50
+0.50 %
SBF 120 PTS
4 209.05
+0.40 %
DAX PTS
12 605.67
+0.29 %
Dowjones PTS
22 378.95
-0.15 %
5 932.30
-0.69 %
Nikkei PTS
20 347.48
+0.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Baisse des contrats aidés : le casse-tête des maires avant la rentrée

| AFP | 230 | Aucun vote sur cette news
Dans une agence Pôle Emploi à Paris le 25 mars 2016
La diminution des contrats aidés inquiète les maires avant la rentrée scolaire
Dans une agence Pôle Emploi à Paris le 25 mars 2016 La diminution des contrats aidés inquiète les maires avant la rentrée scolaire ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

La diminution du nombre d'emplois aidés programmée par le gouvernement inquiète les maires, habitués à recourir en métropole comme outre-mer à ce type de contrats pour préparer notamment la rentrée scolaire.

"La rentrée, c'est dans quinze jours, il faut qu'il y ait quelqu'un pour garder les enfants, aussi bien en garderie qu'à la cantine" : Rose-Marie Falque, présidente de l'Association des maires de Meurthe-et-Moselle, reçoit les appels de collègues "très inquiets pour l'avenir".

Les communes ont fréquemment recours à ce type de contrats dans le secteur périscolaire : auxiliaires de vie, accompagnateurs, aide à la restauration...

Mais le dispositif est jugé "onéreux" et "peu efficace par le gouvernement. "Si les emplois aidés avaient été un instrument efficace de lutte durable contre le chômage, ça se serait vu", a estimé vendredi le Premier ministre Edouard Philippe lors d'un déplacement dans le Gers. "On aura l'occasion d'avoir ce débat à l'occasion de la présentation du budget, je ne vais pas préempter les sujets qui relèvent du Parlement", a-t-il fait valoir à propos de l'inquiétude des élus.

293.000 contrats aidés sont au total programmés cette année, nettement moins que les 459.000 signés en 2016.

La mobilisation des élus contre la baisse annoncée se met en place, avec le report de la rentrée scolaire à mardi dans la plupart des écoles de l'île de La Réunion et des demandes pressantes d'interventions auprès des membres du gouvernement. Les maires alertent notamment sur l'impossibilité de renouveler des contrats arrivant à échéance et la nécessité de pourvoir les besoins en personnel pour la rentrée.

Face à la polémique naissante, le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a réagi jeudi dans un tweet : "Les contrats aidés ne sont pas stoppés mais diminués: cette courbe démontre qu'ils ont été trop utilisés ces derniers temps ".

Selon le graphique à l'appui, les emplois aidés non marchands ont grimpé de moins 300.000 en 2012 à 500.000 l'année dernière.

- L'outremer particulièrement concerné -

"Très grosse inquiétude pour la ville et les associations devant la confirmation de l'arrêt des emplois aidés", a en revanche tweeté la maire PS de Lille, Martine Aubry.

Cette année 293.000 contrats aidés sont programmés par le gouvernement, nettement moins que les 459.000 signés en 2016
Cette année 293.000 contrats aidés sont programmés par le gouvernement, nettement moins que les 459.000 signés en 2016 ( REMY GABALDA / AFP )

Si nombre d'élus sont conscients que les contrats aidés ne peuvent régler les problèmes de fond et de la nécessité de réduire les dépenses publiques, ils déplorent le manque d'information et une décision "unilatérale" de l'Etat.

"C'est quand nous sommes confrontés au problème, qu'on s'adresse à Pôle emploi pour recruter quelqu'un qu'on vous dit que ce n'est plus possible", déplore Mme Falque, maire LR d'Azerailles (850 habitants).

Dans l'urgence, les élus sollicitent le gouvernement. L'Association des maires de France (AMF) a ainsi alerté sur les "difficultés inextricables" auxquelles les exécutifs locaux sont confrontés, dans un courrier à la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

"Avec ce gel des contrats aidés, l'Etat ne respecte pas ses engagements avec les collectivités et ne mesure pas les conséquences désastreuses que cela va produire en particulier dans nos communes", écrivent pour leur part le président des maires de la Loire, Jean-François Barnier, et le président du conseil départemental, Bernard Bonne (LR), dans un communiqué diffusé jeudi.

Par courriel interne, les agences Pôle emploi d'Ile-de-France ont, elles, reçu consigne de suspendre les prescriptions de contrats aidés, à quelques exceptions près, dont l'Education nationale, "dans l'attente de la circulaire qui ne devrait pas arriver avant la fin du mois".

La baisse des emplois aidés impacte en particulier les collectivités d'outre-mer, où, avec un taux de chômage des jeunes supérieur à celui de métropole, les contrats de ce type ont un rôle important d'amortisseur social.

En visite à La Réunion, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, s'est entretenu jeudi avec une délégation de maires. "Nous avons parlé de maintenir ce que nous avions", a rapporté Stéphane Fouassin, président de l’association des maires de l'île, qui attend du ministre qu'il soit "un porte-parole des maires réunionnais".

Ces derniers réclamaient 3.298 contrats aidés. La préfecture en a débloqué 2.800.

dch/leb/eb

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2017

Bank of America Corporation a déclaré à l'AMF avoir franchi en hausse, le 15 septembre, indirectement, par l'intermédiaire des sociétés de son groupe...

Publié le 21/09/2017

L’équipe de TradingSat.com, séduite par les qualités graphiques de court terme de ACCOR, entrevoit un potentiel intéressant sur cette action qui constituera le sous-jacent d’un turbo Call…

Publié le 21/09/2017

Anadarko va racheter 2,5 milliards de dollars d'actions d'ici fin 2018. Cette somme représente 10% du capital de la compagnie pétrolière. "Nous pensons qu'il s'agit d'une manière inintéressante…

Publié le 21/09/2017

La banque allemande Commerzbank est l’objet de nombreuses rumeurs d’intérêt depuis ces derniers jours. Alors que le marché via Reuters prêtait hier à Unicredit la volonté de se rapprocher de…

Publié le 21/09/2017

L'allemand pourrait apporter sa division rail au Français en échange d'une part au capital...

CONTENUS SPONSORISÉS