5 162.58 PTS
-0.27 %
5 160.00
-0.32 %
SBF 120 PTS
4 126.32
-0.25 %
DAX PTS
12 238.93
-0.20 %
Dowjones PTS
22 024.87
+0.12 %
5 917.42
+0.00 %
Nikkei PTS
19 702.63
-0.14 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Avec ses navettes, une start-up rachetée par Ford arrive à New York

| AFP | 135 | Aucun vote sur cette news
Des navettes de la start-up Chariot, minibus qui déservent des lignes créées selon les besoins des internautes, à New York le 2 août 2017
Des navettes de la start-up Chariot, minibus qui déservent des lignes créées selon les besoins des internautes, à New York le 2 août 2017 ( Thomas URBAIN / AFP )

Avec ses estafettes de 14 places qui déservent des lignes créées selon les besoins des internautes, la start-up Chariot, rachetée par Ford en 2016, veut réconcilier New York avec les transports en commun.

Créé en 2014 à San Francisco, Chariot est désormais présent à Austin (sud) et Seattle (nord-ouest), et s'attaque aujourd'hui à la plus grande ville des Etats-Unis, dont est originaire son fondateur et directeur général Ali Vahabzadeh.

Le principe est un mélange entre l'ancienne économie et la nouvelle.

D'un côté, des minibus collectifs comme ceux que l'on croise un peu partout dans le monde, les Marchroutki en Russie ou les Sherut en Israël.

De l'autre, l'agrégation de données des usagers via sa plateforme pour déterminer une nouvelle ligne et ses stations, dont le lancement sera permis par les internautes qui s'engageront à réserver des trajets.

Coût du trajet: 4 dollars, soit plus que le ticket du métro (2,75 dollars), mais nettement moins qu'une course en taxi ou en VTC.

Deux lignes vont être lancées en août, l'une entre le quartier du Lower East Side et celui de Midtown à Manhattan et l'autre de Greenpoint à Dumbo à Brooklyn, avec une flotte de 60 minibus Ford, le constructeur qui a racheté la start-up en septembre 2016.

Le lancement du service à New York intervient à un moment où les transports publics de la ville, du métro aux trains de banlieue, sont au bord de l'implosion, de plus en plus fréquentés et victimes de sous-investissements chroniques depuis des décennies.

"Comme vous pouvez le voir en regardant les titres de la presse cet été, New York a plus que jamais besoin de Chariot", a fait valoir à l'AFP Ali Vahabzadeh.

Outre le transport de particuliers, la startup propose également des navettes quotidiennes pour les entreprises et est en négociations avancées avec plusieurs "gros employeurs" de la ville, assure le dirigeant.

Depuis le rachat par Ford, Chariot a fait passer ses effectifs de 12 à 100 personnes, hors chauffeurs, mais reste une "société indépendante", affirme Ali Vahabzadeh.

Avant de se lancer, la société a sollicité le feu vert des autorités locales, et notamment de l'agence municipale des taxis et VTC (TLC).

"New York est un marché vraiment stratégique pour nous", explique le directeur général. La ville "est devant dans tellement de domaines qu'une fois que nous aurons réussi ici, ce sera une planche d'appel".

Chariot pense ainsi déjà à l'Europe, notamment à Paris, explique Ali Vahabzadeh, qui dit avoir rencontré un haut dirigeant de la RATP.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/08/2017

L'analyste privilégie Vinci...

Publié le 17/08/2017

Deux grosses applications traitées...

Publié le 17/08/2017

Wal-Mart, le géant de la distribution basé à Bentonville, a annoncé pour le compte de son second trimestre fiscal 2018 des revenus totalisant 123,4...

Publié le 17/08/2017

Diversification bien engagé

Publié le 17/08/2017

L'analyste suit AccorHotels sur un avis négatif...

CONTENUS SPONSORISÉS