5 501.88 PTS
-0.48 %
5 514.00
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 405.23
-0.43 %
DAX PTS
13 010.55
-0.74 %
Dowjones PTS
25 090.48
-0.34 %
7 255.76
-0.33 %
Nikkei PTS
22 851.75
-

Autolib': Hidalgo réunit des constructeurs pour penser l'après-Bolloré

| AFP | 116 | Aucun vote sur cette news
Le logo du service d'autopartage AutoLib de Paris en grave déficit. Photo prise le 10 juillet 2017
Le logo du service d'autopartage AutoLib de Paris en grave déficit. Photo prise le 10 juillet 2017 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

La maire PS de Paris Anne Hidalgo réunit lundi après-midi des constructeurs automobiles pour discuter d'alternatives au service d'autopartage Autolib', en grave déficit et dont le concessionnaire est le groupe Bolloré.

Les constructeurs français Renault et PSA devraient répondre à l'invitation de Mme Hidalgo, tout comme plusieurs start-up.

Le but de la réunion est de "discuter de l'avenir de l'autopartage", selon une porte-parole de la mairie, confirmant une information des Echos.

L'exécutif parisien est en froid avec le groupe Bolloré depuis que celui-ci lui a demandé, ainsi qu'aux autres collectivités utilisatrices du service, d'éponger la majorité de la dette d'Autolib' - 293,6 millions d'euros d'ici à la fin de la concession avec la mairie, en 2023, d'après les services de l'industriel breton.

Le contrat d'exploitation d'Autolib' prévoit que le concessionnaire apure une dette maximale de 60 millions d'euros. M. Bolloré a demandé aux pouvoirs publics de payer 46 millions d'euros par an pour combler le reste du gouffre budgétaire.

Une exigence "abracadabrantesque" pour Mme Hidalgo, qui a promis d'"expertiser le pourquoi de cette somme". Contactée lundi matin, la mairie de Paris confirmait cependant l'absence d'"avancées récentes" sur la question de la dette.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/06/2018

Le contrat de Délégation de service public prévoit dans cette situation le paiement des pertes supportées par le concessionnaire soit 150 ME à fin 2017...

Publié le 15/06/2018

De nouveaux administrateurs...

Publié le 15/06/2018

Retour d'assemblée générale ABC arbitrage...

Publié le 15/06/2018

Le géants des concessions et du BTP aurait d'ores et déjà contacté des investisseurs en vue de la privatisation d'ADP, selon des sources citées par l'agence 'Reuters'.

Publié le 15/06/2018

Le prix d'émission des actions nouvelles a été fixé à 108,58 euros...