En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 419.94 PTS
+0.75 %
5 415.0
+0.71 %
SBF 120 PTS
4 346.68
+0.66 %
DAX PTS
12 377.54
+0.37 %
Dowjones PTS
25 830.31
+0.28 %
7 411.93
+0.55 %
1.152
+0.32 %

Autolib': Hidalgo réunit des constructeurs pour penser l'après-Bolloré

| AFP | 189 | Aucun vote sur cette news
Le logo du service d'autopartage AutoLib de Paris en grave déficit. Photo prise le 10 juillet 2017
Le logo du service d'autopartage AutoLib de Paris en grave déficit. Photo prise le 10 juillet 2017 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

La maire PS de Paris Anne Hidalgo réunit lundi après-midi des constructeurs automobiles pour discuter d'alternatives au service d'autopartage Autolib', en grave déficit et dont le concessionnaire est le groupe Bolloré.

Les constructeurs français Renault et PSA devraient répondre à l'invitation de Mme Hidalgo, tout comme plusieurs start-up.

Le but de la réunion est de "discuter de l'avenir de l'autopartage", selon une porte-parole de la mairie, confirmant une information des Echos.

L'exécutif parisien est en froid avec le groupe Bolloré depuis que celui-ci lui a demandé, ainsi qu'aux autres collectivités utilisatrices du service, d'éponger la majorité de la dette d'Autolib' - 293,6 millions d'euros d'ici à la fin de la concession avec la mairie, en 2023, d'après les services de l'industriel breton.

Le contrat d'exploitation d'Autolib' prévoit que le concessionnaire apure une dette maximale de 60 millions d'euros. M. Bolloré a demandé aux pouvoirs publics de payer 46 millions d'euros par an pour combler le reste du gouffre budgétaire.

Une exigence "abracadabrantesque" pour Mme Hidalgo, qui a promis d'"expertiser le pourquoi de cette somme". Contactée lundi matin, la mairie de Paris confirmait cependant l'absence d'"avancées récentes" sur la question de la dette.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

    Laurent-Perrier Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 22.594.271,80 euros Siège Social : 32, avenue de Champagne 51150…

Publié le 21/08/2018

         SOITEC ET MBDA REPRENNENT LES ACTIFS DE DOLPHIN INTEGRATION   Ambition commune de faire de Dolphin Integration un fournisseur de référence de composants…

Publié le 21/08/2018

Coty trébuche de pratiquement 10% sur les 11$ ce mardi à Wall Street, après avoir raté le consensus de revenus sur le trimestre clos...

Publié le 21/08/2018

Recovery de longue haleine

Publié le 21/08/2018

Copyright GlobeNewswire Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien : http://hugin.info/143549/R/2212106/862349.pdf Information réglementaire Ce…