5 317.37 PTS
+0.15 %
5 334.5
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 256.95
+0.13 %
DAX PTS
12 483.79
+0.18 %
Dowjones PTS
25 309.99
+1.39 %
6 896.60
+1.99 %
Nikkei PTS
21 892.78
+0.72 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Au Sommet de l'Élevage, végans et éleveurs face à face

| AFP | 256 | Aucun vote sur cette news
Un fermier nettoie le nez d'un taureau avant une compétition au Sommet de l'élevage à Cournon-d'Auvergne, en France, le 4 octobre 2017
Un fermier nettoie le nez d'un taureau avant une compétition au Sommet de l'élevage à Cournon-d'Auvergne, en France, le 4 octobre 2017 ( Thierry Zoccolan / AFP )

Durant les trois jours du Sommet de l'élevage, des militants végans sont venus protester plus ou moins pacifiquement, au nom de la cause "animaliste". A chaque fois, ils ont été éconduits plus ou moins pacifiquement par des éleveurs qui aiment leurs animaux, et les mangent.

Des deux côtés de ces mondes qui s'ignorent et se détestent, la tension - la peur presque - était palpable dans ce jeu de rôle grandeur nature, tandis que 93.000 visiteurs venus de plus de 80 pays se pressaient de mercredi à vendredi à Cournon-d'Auvergne pour y voir 2.000 bêtes d'exception.

L'association la plus connue, L214, "antispéciste", anti-élevage et anti-viande tout court, tente à coups de films chocs d'éveiller les consciences contre les violences faites aux animaux, dans les abattoirs notamment.

Earth Resistance, qui a essayé de faire parler d'elle pendant le Sommet, affichait sa volonté de se confronter à "l'agroalimentaire, aux lobbies et aux politiques", soit au "système industriel et économique de production de la viande", selon la présidente de l'association Emilie Pujol.

Mais les militants se sont surtout frottés... aux éleveurs eux-mêmes.

Mercredi, le jour n'était pas levé lorsque des manifestants se sont accrochés à des bidons de béton à l'entrée du salon, "une action de désobéissance civile". La police n'est pas intervenue, ce que les deux camps ont regretté, selon des témoignages recueillis par l'AFP.

"Jamais je n'aurais cru que la police nous laisserait seuls et ne nous protégerait pas face à des gens équipés de machines pour nous déloger", confie une végan. "Jamais je n'aurais pensé que les éleveurs doivent expulser eux-mêmes les manifestants", s'étonne un éleveur de vaches limousines.

"Je leur ai dit : +Ecoutez, partez, sinon on va être obligé de vous évacuer. Vous ne pouvez pas bloquer+", explique Fabrice Berthon, commissaire général de la manifestation. "A ce moment-là, les éleveurs laitiers devaient aller soigner leurs animaux et sortir des remorques de fumier."

- 'Depuis le Néolithique' -

Comme les militants n'ont pas obtempéré, les éleveurs sont passés à l'action. "Ils ont utilisé des machines. On ne s'attendait pas à cette violence, beaucoup ont été choqués", affirme Emilie Pujol.

"J'ai pris mes responsabilités et comme nous sommes dotés d'engins agricoles, on est venu évacuer les plots béton. On a tiré les militants pour qu'ils se désolidarisent et enlèvent leurs bras avant de prendre les plots. Forcément, il y a eu un peu d'énervement, de chahut mais on n'a pas frappé les gens. L'évacuation a duré 30 minutes", assure Fabrice Berthon.

"Nous aimerions que les agriculteurs un jour comprennent que notre message n'est pas contre eux, qu'ils sont eux aussi victimes du système en gagnant très peu d'argent après s'être lourdement endettés", fait valoir la présidente de Earth Resistance.

Jeudi, le groupe qui a pris la relève, 269Life Liberation animale, a choqué par ses slogans: "Honte à ce métier de paysan", "A bas les agriculteurs", qui ont divisé jusque dans le camp des militants.

"Des fous furieux, des révolutionnaires avec lesquels on ne peut pas parler", selon un éleveur.

Au troisième jour, une quarantaine de militants d'Earth Resistance ont à nouveau tenté de s'enchainer à l'entrée, avant d'être expulsés par les forces de l'ordre cette fois-ci.

"C'est une erreur tactique de se mettre à dos les éleveurs. Ils existent depuis le Néolithique. Le Massif Central, c'est un peuple d'éleveurs. Ils évolueront quand la société évoluera, pas par des actions violentes", estime M. Berthon.

"Le tractage et le militantisme traditionnel ne servent plus à rien. Le nombre d'animaux tués et le nombre d'éleveurs suicidés augmente, les éleveurs sont enfermés de manière morale et physique dans un système qui les oppresse, nous voulons abolir cette injustice", répond Lily Rochette, 28 ans, activiste à plein temps chez Earth Resistance.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/02/2018

La filière viticole française face au défi de la baisse des pesticides ( PATRICK HERTZOG / AFP/Archives )La filière viticole française n'a pas échappé à la pression grandissante de…

Publié le 21/02/2018

Une pénurie croissante de talents en cybersécurité est mise en exergue dans la nouvelle étude du Digital Transformation Institute de Capgemini. Parmi les entreprises interrogées, 68% ont exprimé…

Publié le 21/02/2018

le réalisateur tchèque Jan Gebert, auteur de "When the war comes" ("Quand la guerre arrive") à la Berlinale, le 17 février 2018, à Berlin ( John MACDOUGALL / AFP )Le festival du film de…

Publié le 20/02/2018

Un militant de Greenpeace manifeste à Stuttgart, dans le sud-ouest de l'Allemagne, le 19 février 2018 ( Sebastian Gollnow / dpa/AFP )"L'air est mauvais, on tousse et on a la gorge qui gratte,…

Publié le 19/02/2018

Laurent Wauquiez lors de sa campagne pour la tête du parti, en novembre 2017 à Paris ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives )Alors que Les Républicains avaient opté pour la contre-attaque…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 23/02/2018

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Énergie Systèmes, a conclu un accord en vue d’acquérir 51 % du groupe Kropman, basé à Nimègue, aux Pays-Bas, spécialisé dans les domaines multi…

Publié le 23/02/2018

AXA a annoncé avoir publié au Bulletin des annonces légales obligatoires les résolutions que le Conseil d'administration soumettra à la prochaine Assemblée générale annuelle des actionnaires,…

Publié le 23/02/2018

BLEECKER   Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au capital de 20.787.356,70 EUR 39, Avenue George V - PARIS (75008) 572 920 650 RCS PARIS       Paris, le 23…

Publié le 23/02/2018

Natixis soumettra au vote de ses actionnaires, le 23 mai, le versement d'un dividende ordinaire, payé en numéraire, de 0,37 euro par action, au titre de l'année fiscale 2017. Le dividende sera…

CONTENUS SPONSORISÉS