En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 351.49 PTS
-4.23 %
4 311.50
-4.97 %
SBF 120 PTS
3 414.93
-4.22 %
DAX PTS
9 632.52
-3.68 %
Dow Jones PTS
21 636.78
-4.06 %
7 588.37
-3.91 %

Au Royaume-Uni, pubs et restaurants appellent à l'aide face au coronavirus

| AFP | 309 | 3 par 1 internautes
Un pub
Un pub ( OLI SCARFF / AFP/Archives )

"Sacrifiés", en danger de "mort", "crise existentielle": les chaînes de pubs et restaurants britanniques appelaient le gouvernement à l'aide mardi face aux dégâts du coronavirus sur un secteur déjà chancelant, après que le Premier ministre a appelé à ne plus s'y rendre.

Le gouvernement britannique a recommandé lundi d'éviter les déplacements "non essentiels", appelant en particulier à éviter pubs et restaurants, qui restent ouverts malgré la situation sanitaire et empêchent donc leurs gérants de faire appel aux assurances.

Même si ces mesures ne sont pas obligatoires comme en France, elles devraient avoir un effet direct sur l'activité, au moment même où de nombreuses chaînes ont dû entreprendre de lourdes restructurations ces dernières années, certaines ayant fait faillite.

La fréquentation "baisse de jour en jour", a prévenu sur la radio BCC 4 Mark Jones, le directeur général de la chaîne de restaurants italiens Carluccio's.

Son enseigne, qui avait subi une restructuration en 2018, est seulement à "quelques jours de fermetures sur une grande échelle" de ses restaurants.

"Nous comprenons le rôle que nous avons à jouer dans la santé publique donc je ne vais pas remettre en question les recommandations du gouvernement. Mais cela nous condamne à la mort sauf si le secteur bénéficie d'un soutien budgétaire", souligne-t-il.

Le Premier ministre Boris Johnson le 16 mars 2020 à Londres
Le Premier ministre Boris Johnson le 16 mars 2020 à Londres ( Richard Pohle / POOL/AFP )

Les professionnels du secteur s'en prennent surtout à la décision de Boris Johnson qui n'a pas imposé la fermeture, seul moyen pour les entreprises de faire marcher leurs assurances.

"Catastrophique"

"Je joins ma voix à ceux qui sont furieux que le gouvernement demande une fermeture des bars et restaurants sans l'imposer, ce qui fait qu'ils ne peuvent pas bénéficier des assurances", a estimé sur Twitter l'influent critique gastronomique Jay Rayner.

Le chef français Raymond Blanc, très célèbre au Royaume-Uni, a estimé que le secteur était "sacrifié", estimant que l'ensemble des établissements du plus modeste à l'étoilé sont laissés dans le flou.

Dès lundi soir, la fédération des professionnels du secteur avait jugé la décision de Boris Johson "catastrophique".

"Le gouvernement a dans les faits fermé le secteur de la restauration et de l'hôtellerie sans soutien et cette annonce va conduire des dizaines de milliers d'entreprises à fermer leur porte pour de bon avec des centaines de milliers de pertes d'emplois", prévient Kate Nicholls, directrice générale de UKHospitality.

De son côté, la fédération des brasseurs et pubs a estimé être face à une "crise existentielle" et demande des mesures d'urgence au gouvernement comme une annulation de la taxe sur les biens commerciaux et la TVA.

Tout le monde n'est toutefois pas sur la même longueur, à l'image de Tim Martin à la tête de la chaîne de pubs Wetherspoon, l'une des plus grandes du pays avec près de 900 établissements au Royaume-Uni et en Irlande.

L'homme d'affaires, connu pour ses positions tranchées et son soutien au Brexit, estime que le confinement total serait une "erreur tactique du gouvernement".

Il exhorte le gouvernement à suivre l'exemple des Pays-Bas et laisser ouverts les pubs et restaurants plutôt que "suivre l'exemple de confinement du perfide Emannuel Macron" en France.

Selon lui, la différence sera "colossale" pour le secteur même s'il faut s'attendre quand même à des baisses d'activité.

Tim Martin rappelle que le secteur compte 6 millions d'emplois et rapporte 120 milliards de livres de recettes fiscales à l'Etat par an.

Enfin, au-delà des bars et restaurants qui hésitent sur la marche à suivre, les mesures du gouvernement ont déjà entraîné la fermeture de la plupart des cinémas dans le pays, comme ceux de l'enseigne Odeon ou Cineworld.

De même, les théâtres et music-halls du quartier du West End à Londres, fréquentés par des dizaines milliers de personnes chaque jour dont beaucoup de touristes, ferment jusqu'à nouvel ordre.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/03/2020

Xilam Animation présente les mesures prises par la société dans le cadre de la crise sanitaire Covid-19...

Publié le 27/03/2020

Le groupe Vicat a annoncé que les perspectives 2020, présentées le 14 février 2020 dans le cadre des résultats 2019, devront désormais être revues en fonction du potentiel impact du Covid-19…

Publié le 27/03/2020

Delfingen a publié un résultat net part du groupe en hausse de 48% à 8,5 millions d'euros pour l'exercice 2019. L'EBITDA ressort à 28,4 millions d'euros (+58%) dont +5,2 millions d'impact des…

Publié le 27/03/2020

Le résultat net, intégrant 3,8 ME de charges exceptionnelles additionnelles, s'élève à -24,4 ME

Publié le 27/03/2020

EssilorLuxottica a annoncé qu'au vu de l'évolution de l'épidémie de Covid-19 et de la probable incertitude prolongée qu'elle engendre, la société a décidé d'arrêter l'exécution de son…