En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 316.51 PTS
+0.67 %
5 282.0
+1.00 %
SBF 120 PTS
4 196.33
+0.66 %
DAX PTS
12 011.04
+0.49 %
Dowjones PTS
25 585.69
+0.37 %
7 300.96
-0.10 %
1.120
+0.00 %

Au Congrès de la CGT, les "gilets jaunes" sur toutes les lèvres

| AFP | 170 | 1 par 2 internautes
Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, lors de la mobilisation unitaire contre le projet de loi visant le statut des fonctionnaires, le 9 mai à Paris
Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, lors de la mobilisation unitaire contre le projet de loi visant le statut des fonctionnaires, le 9 mai à Paris ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

Les "gilets jaunes" se sont invités mardi à la tribune du congrès de la CGT à Dijon, où les militants ont critiqué l'ambiguïté de leur dirigeant Philippe Martinez et ont réclamé d'"aller au devant" de ce "surgissement d'en bas" qui les a dépassés.

Le débat sur le rapport d'activité, bilan des trois ans de mandat du secrétaire général, Philippe Martinez, a fait ressortir le grand malaise de cégétistes face à ce mouvement qu'ils ont regardé passer chaque samedi depuis six mois.

Un mouvement qui "bouscule et remet en cause nos pratiques syndicales alors que certains pensaient que les Français étaient amorphes", a ainsi constaté une syndicaliste francilienne représentant les cadres territoriaux, devant un millier de militants.

"Ces occupations de ronds-points nous ramènent à nos responsabilités face à ces invisibles, éloignés des partis politiques et des syndicats", a-t-elle ajouté, "alors que nous entendons les analyses les plus farfelues sur ce mouvement".

Elle a exhorté "chaque militant" à aller "au devant de cette manifestation pour que cette colère se transforme en construction collective" et ainsi parvenir à "transporter cette énergie collective au sein des entreprises et administrations". "Ne les laissons pas seuls dans la bataille!", a-t-elle invité.

"Quelques-uns se sont mobilisés aux Molière, nous n'aurions pas fait mieux!", a-t-elle dit, en référence à l'irruption d'intermittents "gilets jaunes" lundi lors de la cérémonie en l'honneur du théâtre. Quelques interventions plus tard, Marie Soubestre (artiste interprète) a précisément expliqué que cette action avait été préparée de concert avec la CGT, coutumière de telles irruptions sur scène.

-"Macron dégage"-

D'abord dédaigneux, puis timoré, le numéro un de la CGT cultive depuis le début l'ambiguïté vis-à-vis de ce mouvement spontané, protéiforme, sans leader et propulsé grâce aux réseaux sociaux.

En ouverture du congrès lundi, il a expliqué que ce mouvement "nous conforte dans nos analyses, sur notre présence ou notre absence dans les entreprises et notre place dans toute la société, sur l'image que nous pouvons renvoyer d'un syndicalisme un peu trop plan-plan".

Et d'appeler à "agir ensemble, gilets jaunes et gilets rouges", "partout où cela est possible", avec ce bémol d'être "lucides sur les réalités et les contradictions de ce mouvement".

Il est le "reflet des déserts syndicaux", avait-il dit récemment, esquissant un début d'introspection.

Astrid Petit, de l'AP-HP a fait le point sur la grève en cours aux urgences parisiennes. "Dans les deux cas, gilets jaunes et urgences sont des mouvements inédits et spontanés, signes annonciateurs de mouvements qui vont surgir de la même façon", a-t-elle lancé.

Un "surgissement d'en bas" qu'il ne "faut pas prendre avec des pincettes et avec défiance", a mis en garde cette syndicaliste hospitalière.

"Ce qui les unifie c'est +Macron dégage+, et nous aussi ça doit être notre mot d'ordre, nous devons être derrière eux pour que Macron dégage", a renchéri une syndicaliste de Lyon.

En filigrane de la trentaine d'interventions, l'échec de ces dernières années, notamment celui de la mobilisation contre la loi travail en 2016. "Manque d'audace", "actions sages et sans surprises", a amèrement énuméré Nicolas Lepain (agglomération de Bourges).

La "méfiance [des gilets jaunes] n'est-elle pas due au fait que nous perdons toutes nos luttes?", a renchéri Marie Soubestre, posant clairement la question de "la crédibilité".

En réponse à toutes ces critiques, la direction s'est bornée à dire que la CGT ne pouvait pas être responsable à "elle seule de tous les reculs sociaux que subit le monde travailleur ces dernières années".

"Nous devons aussi réfléchir et travailler à la stratégie des luttes, des convergences avec d'autres acteurs, comme les gilets jaunes", s'est contentée de relever Gisèle Vidallet, membre de la garde rapprochée de Philippe Martinez.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 30 juin 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/05/2019

Liée essentiellement à la présence de Valérian et la Cité des mille planètes dans le line-up de l'exercice précédent...

Publié le 24/05/2019

Rallye annonce qu’il a été mis fin avec date d’effet au 24 mai 2019 au contrat de liquidité conclu avec Rothschild Martin Maurel. Au jour de cette résiliation, les moyens suivants figuraient…

Publié le 24/05/2019

Europacorp a dévoilé un chiffre d’affaires 2018/2019 (exercice clos le 31 mars) de 148,7 millions d'euros (hors activités cédées), soit une baisse de 33% par rapport à l’exercice 2017/2018,…

Publié le 24/05/2019

Les principales causes sont la baisse des cours du zinc et du plomb

Publié le 24/05/2019

NEOPOSTLe spécialiste de l'affranchissage du courrier publiera après Bourse son chiffre d'affaires du premier trimestre.source : AOF