En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.45 PTS
+2.15 %
4 917.0
+2.48 %
SBF 120 PTS
3 901.62
+2.13 %
DAX PTS
10 929.43
+1.38 %
Dowjones PTS
24 798.44
+1.76 %
6 858.20
+2.30 %
1.137
+0.46 %

AT&T pâtit des catastrophes naturelles et de ses activités historiques

| AFP | 282 | Aucun vote sur cette news
Le logo d'AT&T, le 2 juin 2010 à Washington
Le logo d'AT&T, le 2 juin 2010 à Washington ( Etienne FRANCHI / AFP/Archives )

AT&T, en passe de racheter Time Warner, a vu ses résultats trimestriels affectés une nouvelle fois par le déclin de ses activités historiques mais aussi par les ouragans et séismes qui ont récemment touché les Etats-Unis et le Mexique.

Le groupe américain de télécommunications a enregistré un bénéfice net en baisse de 9% à 3 milliards de dollars sur le trimestre, a-t-il annoncé mardi.

Rapporté par action, le bénéfice ajusté, référence en Amérique du nord, ressort à 74 cents, un cent de moins que les attentes des analystes, tandis que le chiffre d'affaires est ressorti à 39,7 milliards (-3%) contre 40,12 milliards attendus en moyenne.

Cela faisait reculer le titre de 1,49% à 34,34 dollars vers 22H20 GMT dans les échanges électroniques qui suivent la clôture de Wall Street.

La baisse du chiffre d'affaires est "principalement due à des baisses dans les services traditionnels" (téléphonie filaire, télé par câble/satellite...), écrit AT&T, qui opère depuis plusieurs années un recentrage sur le mobile, la vidéo en streaming et les médias, au travers d'acquisitions comme celle de Time Warner, en cours.

Les activités traditionnelles de télévision par câble/satellite ont de nouveau décliné, seulement en partie compensées par la progression de DirectTV Now, service de vidéo en streaming lancé l'an dernier, qui a gagné 300.000 abonnés sur la période pour atteindre 800.000 abonnés.

Au total, AT&T a perdu 90.000 abonnés sur la période et compte désormais 25 millions d'abonnés aux services vidéo aux Etats-Unis.

Les abonnements au câble et satellite sont chers aux Etats-Unis, ce qui pousse de plus en plus de clients à se tourner vers le streaming.

Le groupe se réjouit d'avoir attiré 3 millions d'abonnés supplémentaires dans le mobile (2,3 millions aux Etats-Unis et 700.000 au Mexique) sur le trimestre et d'avoir réduit son taux de désabonnement, mais comme les clients ont moins souvent renouvelé leurs mobiles, cela a créé un "gros impact" sur le chiffre d'affaires, a relevé John Stevens, directeur financier du groupe lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

Le groupe estime aussi que des catastrophes naturelles (ouragans et tremblements de terre au Mexique et aux Etats-Unis) ont aussi affecté négativement le chiffre d'affaires et les bénéfices du groupe. AT&T évalue l'impact de ces catastrophes à 118 millions de dollars.

Des piétons et des voitures devant le siège de Time Warner à New York le 24 novembre 2003
Des piétons et des voitures devant le siège de Time Warner à New York le 24 novembre 2003 ( STAN HONDA / AFP/Archives )

Le bénéfice net du groupe a aussi pâti d'"une hausse des intérêts concernant le pré-financement de l'achat de Time Warner", a relevé John Stevens.

Le groupe compte toujours boucler son rachat de Time Warner d'ici "la fin de l'année" et n'attend plus que le feu vert du ministère de la Justice, a dit M. Stephens. Le groupe vient d'indiquer dans un document au gendarme boursier américain, la SEC, s'être entendu avec Time Warner pour repousser "sur une courte période" la date butoir pour la fusion --initialement le 22 octobre-- le temps d'obtenir "le feu vert final du régulateur".

"Le financement est en place et nous sommes prêts à finaliser dès que nous aurons l'accord du ministère de la Justice", a insisté M. Stephens en conférence téléphonique.

Il a aussi profité de cette conférence téléphonique pour soutenir le projet de réforme fiscale du gouvernement, qui prévoit notamment de baisser l'impôt sur les sociétés.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

  Paris, le 12 décembre 2018 N° 17-18   Compte rendu des Assemblées Générales  du mercredi 12 décembre 2018             Établissements Maurel &…

Publié le 12/12/2018

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Nexans renouvelle sa ligne de crédit syndiqué pour un montant de 600 millions d'euros Paris La Défense, le 12 Décembre 2018 - Nexans a signé une…

Publié le 12/12/2018

Le chinois HNA va céder à la filiale chinoise de Pierre et Vacances sa participation de 60% dans leur coentreprise en Chine « HNA PV Tourism Company Limited ». « Des négociations sont avancées…

Publié le 12/12/2018

Groupe Partouche annonce son chiffre d'affaires consolidé pour l'exercice clos le 31 octobre 2018...

Publié le 12/12/2018

Cet actif représente un investissement global de 12,5 millions d'euros HT