5 494.83 PTS
-
5 498.0
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 394.92
-
DAX PTS
13 281.43
+0.74 %
Dowjones PTS
26 017.81
-0.37 %
6 811.38
+0.02 %
Nikkei PTS
23 802.11
+0.16 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Assurance chômage: Gattaz appelle à mieux contrôler les demandeurs d'emploi

| AFP | 160 | Aucun vote sur cette news
Le patron du Medef, Pierre Gattaz, à l'Elysée le 12 octobre 2017
Le patron du Medef, Pierre Gattaz, à l'Elysée le 12 octobre 2017 ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

Le numéro un du Medef, Pierre Gattaz, a estimé mardi qu'il fallait mieux contrôler les chômeurs dans leur recherche d'emploi, évoquant un "contrôle journalier", alors que Matignon a commencé à recevoir les partenaires sociaux sur le chantier de l'assurance chômage.

"L'assurance chômage est un outil indispensable pour sécuriser les salariés en transition mais il faut que le système soit incitatif à la reprise d'emploi et aide réellement à retrouver un emploi", a estimé M. Gattaz lors d'une conférence de presse.

"Il ne faut pas qu'il donne un confort fictif qui entraîne encore plus de difficultés quand il prend fin", a-t-il ajouté.

Soulignant qu'il fallait "aider ceux qui ont vraiment besoin de formation", le patron des patrons a affirmé qu'il y avait aussi "des gens qui profitent du système", sans pour autant être "hors-la-loi".

Dans ce contexte, il a jugé qu'il fallait contrôler les demandeurs d'emploi sur leur recherche, "peut-être par un contrôle journalier", et surveiller qu'ils ne refusent pas à plusieurs reprises des offres raisonnables.

M. Gattaz a par ailleurs réitéré ses mises en garde contre l'intégration des démissionnaires et des indépendants dans le régime d'assurance chômage, soulignant que le système actuel était "toujours plombé par une dette énorme" et "toujours déficitaire à ce jour".

"Le financement de la formation des chômeurs est un sujet", a-t-il déclaré. "Les entreprises sont prêtes à participer mais il ne saurait être question de ponctionner massivement les fonds de la formation professionnelle de nos salariés à cette fin", a-t-il toutefois ajouté.

Après l'Elysée la semaine dernière, Matignon a pris le relais mardi en recevant les partenaires sociaux, jusqu'à jeudi. Le sujet: les réformes de la formation professionnelle, de l'apprentissage et de l'assurance chômage, qui visent à donner davantage de protection aux salariés, après avoir offert plus de flexibilité à l'entreprise, avec les ordonnances.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2018

Le chiffre d'affaires du 2e semestre traduit la dynamique de transformation de Mecelec...

Publié le 18/01/2018

Le réseau Vinci Airports a accueilli 156,6 millions de passagers en 2017...

Publié le 18/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/01/2018

Compagnie des Alpes donne ses perspectives 2017/2018 sous réserve d'aléas conjoncturels majeurs...

Publié le 18/01/2018

Cet accord entre Framatome et Schneider Electric établit également un partenariat de fabrication à long terme

CONTENUS SPONSORISÉS