5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Assemblée générale de Renault: suspense sur la rémunération de Ghosn

| AFP | 208 | Aucun vote sur cette news
Le Pdg de Renault, Carlos Ghosn à Boulogne-Billancourt, le 10 février 2017
Le Pdg de Renault, Carlos Ghosn à Boulogne-Billancourt, le 10 février 2017 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Les actionnaires de Renault, dont l'Etat, vont-ils infliger un nouveau camouflet à l'emblématique PDG Carlos Ghosn au sujet de sa rémunération ? Réponse jeudi lors de l'assemblée générale du groupe automobile français.

M. Ghosn, à la tête de Renault depuis 12 ans, a touché 7 millions d'euros de la société en 2016 dont 1,23 million de salaire fixe, le solde - en numéraire ou en actions récupérables à terme - étant calculé sur des critères de performance de l'entreprise qui a publié des résultats "record" pour l'année dernière.

Les actionnaires sont invités à donner un avis consultatif sur ces montants et à se prononcer sur les éléments de rémunération du PDG pour 2017. Un vote devenu contraignant cette année, conformément à la loi "Sapin 2".

Or, c'est à la suite de l'assemblée générale de Renault l'année dernière que le gouvernement avait décidé de durcir l'arsenal législatif en matière de traitements des dirigeants. Les actionnaires avaient rejeté la rémunération de M. Ghosn pour 2015, à 54%, mais le conseil d'administration était passé outre.

Parmi les politiques ayant critiqué ce passage en force figurait le président Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie. Lui et M. Ghosn s'étaient déjà opposés sur la question de l'influence de l'Etat au sein de l'ex-Régie nationale, crise tranchée par un "accord de stabilisation" fin 2015.

Le premier actionnaire de Renault est en effet l'Etat (19,74%), suivi de Nissan (15%). Mais l'entreprise nippone ne dispose pas de droits de vote en raison des règles sur "l'autocontrôle", Renault détenant 43,4% du capital de son partenaire industriel. Daimler contrôle 3,1% des actions de Renault et les salariés de l'entreprise 2,09%, le reste étant flottant (surtout des investisseurs institutionnels).

Or, confirme-t-on à Bercy, les représentants de l'Etat voteront, cette année encore, contre la rémunération de M. Ghosn, jugée excessive.

Il faudra que Renault convainque une forte majorité des autres actionnaires représentés pour éviter à son PDG un affront qui serait toutefois symbolique, la loi prévoyant qu'en cas de rejet, les règles de 2016 s'appliqueront pour 2017.

A deux jours du vote, son issue restait très incertaine, selon une source proche du dossier.

- Du mieux dans la transparence -

L'entreprise a fait oeuvre de pédagogie en détaillant le mode de calcul de la part variable du traitement du PDG, dont le plafond a été abaissé. Un effort salué par le cabinet de conseil aux actionnaires Proxinvest, pourtant critique récurrent de la gouvernance de Renault: "ils se retrouvent comme l'un des meilleurs élèves du CAC 40" en matière de transparence, explique à l'AFP Charles Pinel, associé de la société.

Mais le conseil d'administration a fixé des objectifs d'indicateurs financiers trop bas, ce qui "permet pratiquement un variable garanti", estime M. Pinel, dont le cabinet affirme que le constructeur n'apporte "pas de réponse adéquate au mécontentement (des) actionnaires" et préconise de voter contre le salaire de M. Ghosn.

Proxinvest fait aussi remarquer que M. Ghosn a touché en 2016 8,37 millions d'euros en tant que PDG de Nissan. Depuis fin mars, il n'est plus que président du conseil d'administration du constructeur, mais a entretemps pris la tête du nouvel arrivant dans l'alliance franco-japonaise, Mitsubishi.

Les 15,4 millions d'euros de salaire cumulé, hors Mitsubishi, font de M. Ghosn "le président le mieux rémunéré du CAC 40 en 2016", selon le cabinet, qui juge cette somme "totalement excessive tant au regard de la taille du groupe, que de ses pairs européens ou français".

L'actuel mandat chez Renault de M. Ghosn, 63 ans, expire à l'assemblée générale 2018.

Le constructeur a bouclé 2016 sur des résultats financiers record, dégageant 3,54 milliards d'euros de bénéfice net (+19,7% par rapport à 2015), les actionnaires se voyant attribuer un dividende de 3,15 euros par titre (+31,2%).

Mais le groupe est aussi pris dans la tourmente du "dieselgate", visé depuis le 12 janvier par une information judiciaire pour "tromperie".

Un rapport de la Répression des fraudes ayant émergé en mars le soupçonne d'avoir mis en place des "stratégies frauduleuses" pour fausser des tests d'homologation de certains moteurs, des accusations auxquelles le constructeur a opposé "un démenti formel".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS