En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 837.25 PTS
-0.59 %
5 822.5
-0.83 %
SBF 120 PTS
4 598.60
-0.53 %
DAX PTS
13 105.61
-0.46 %
Dow Jones PTS
27 909.60
-0.38 %
8 362.74
-0.41 %
1.106
-0.01 %

Ascoval: accord avec British Steel Hayange sur une importante commande pour SNCF Réseau

| AFP | 217 | 5 par 1 internautes
L'aciérie Ascoval de Saint-Saulve a reçu une importante commande de l'usine British Steel d'Hayange pour livrer SNCF Réseau, qui éclaircit l'avenir du site six mois après la reprise par Olympus
L'aciérie Ascoval de Saint-Saulve a reçu une importante commande de l'usine British Steel d'Hayange pour livrer SNCF Réseau, qui éclaircit l'avenir du site six mois après la reprise par Olympus ( FRANCOIS LO PRESTI / AFP/Archives )

L'aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord) a reçu une importante commande de l'usine British Steel d'Hayange (Moselle) pour livrer SNCF Réseau, qui éclaircit l'avenir du site six mois après la reprise par Olympus, a-t-on appris lundi de source proche de l'entreprise.

Cette commande, effective à partir de septembre 2020 et qui était attendue, porte sur la fourniture de 140.000 tonnes par an pendant 4 ans de blooms, des barres d'acier de section carrée, qui serviront à la fabrication de rails pour SNCF Réseau.

Elle devrait être confirmée lors d'un comité de suivi lundi après-midi à Saint-Saulve, auquel doivent participer, en plus des dirigeants des entreprises concernées, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire et la secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher.

Cet accord tripartite permet de doubler le carnet de commandes du site, qui tournait au ralenti, et s'établissait à 136.000 tonnes pour 2020. Ce nouveau débouché a été rendu possible grâce à l’investissement dans un outil de production permettant notamment la fabrication de ces blooms rectangulaires. Il fait suite à des aides publiques de 47 millions d'euros.

L'usine de Saint-Saulve, créée en 1975 par le sidérurgiste Vallourec, avait été reprise fin mai par la holding Olympus après quatre années de déboires financiers. Olympus était la maison-mère de British Steel, laquelle a été placée en faillite au printemps, mais Ascoval n'a pas fait partie du périmètre de cette faillite.

Elle compte aujourd'hui 264 salariés. Sa production tourne cependant au ralenti, et les employés travaillent une semaine sur deux depuis juillet.

L'usine d'Hayange, qui emploie environ 420 personnes, est désormais sous pavillon chinois, depuis la reprise de British Steel, en faillite, par le groupe Jingye. Une opération suivie "avec le plus grand intérêt et vigilance" par la France, a rappelé lundi matin sur Radio Classique Mme Pannier-Runacher, qui assure que l'Etat "a la possibilité de bloquer le rachat d'Hayange (...) si on estime qu'on a pas toutes les garanties".

"L'UE a été alertée par la Fédération européenne des aciéristes sur la situation mondiale et sur le fait que la Chine ne joue pas avec les règles du jeu puisqu'ils font du dumping sur l'acier aujourd'hui en Europe", a-t-elle précisé.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 09/12/2019

Les sociétés d'investissement de Jean-Charles Naouri, qui coiffent le groupe de distribution Casino, ont annoncé lundi avoir finalisé leurs projets de plans de sauvegarde.

Publié le 09/12/2019

Le groupe Avenir Telecom a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 15,2 millions d'euros au 1er semestre 2019-2020, quasiment stable par rapport à...

Publié le 09/12/2019

La cession de l'activité banque de détail de HSBC en France serait devenue une priorité, selon des sources syndicales citées lundi par 'Les Echos".

Publié le 09/12/2019

Prochaines rendez-vous à San Francisco...

Publié le 09/12/2019

Visiativ présentera le 8 janvier 2020 son 3e plan stratégique, baptisé Catalyst 2023, après avoir achevé avec succès ses deux précédents plans stratégiques avec un an d'avance...