5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Arriérés de salaires: d'ex-employés de Saudi Oger aux prud'hommes

| AFP | 1662 | Aucun vote sur cette news
Les salariés ont saisi les prud'hommes et réclament individuellement de 30.000 à 150.000 euros d'indemnités
Les salariés ont saisi les prud'hommes et réclament individuellement de 30.000 à 150.000 euros d'indemnités ( ERIC CABANIS / AFP/Archives )

Une cinquantaine d'ex-salariés français de Saudi Oger, un groupe de BTP saoudien détenu par la famille du Premier ministre libanais Saad Hariri, ont saisi les prud'hommes de Bobigny pour obtenir le paiement de leurs arriérés de salaires, a-t-on appris mercredi auprès de leur avocate.

Ces Français, qui travaillaient pour la filiale Oger International, dont le siège est à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), réclament individuellement de 30.000 à 150.000 euros d'indemnités, a indiqué à l'AFP leur conseil, Caroline Wasserman, et ce au titre des salaires et indemnités de fin de contrat qui n'ont pas été réglés, les arriérés les plus anciens remontant à la mi-2015, a-t-elle précisé.

Alors qu'une première audience de conciliation se tiendra devant les prud'hommes le 13 septembre, l'avocate entend également déposer plainte "dans le courant de l'été" auprès du parquet de Bobigny au motif que "certaines cotisations retraite ont été prélevées, mais pas reversées" aux caisses de retraite en France, notamment à Pro-BTP.

Saudi Oger a déjà licencié des milliers d'employés depuis que la baisse des cours du pétrole, principale recette de l'Arabie saoudite, a fait se réduire comme peau de chagrin les grands projets de construction dans le royaume.

En cours de liquidation, l'ex-géant de la construction a annoncé à ses employés dans un courrier qu'il cesserait ses activités "fin juillet", a indiqué l'un d'eux à l'AFP.

En septembre dernier, 200 expatriés français de Saudi Oger avaient reçu du gouvernement saoudien l'équivalent de neuf mois de salaires impayés après des négociations directes entre Ryad et Paris.

Selon Me Wasserman, certains employés se sont retrouvés dans une situation délicate quand, endettés en raison des retards de paiement qu'ils subissaient, ils ont été empêchés de quitter la territoire par les autorités saoudiennes. "C'est l'intervention énergique de l'ancien ambassadeur de France à Ryad Bertrand Besancenot, qui a permis de débloquer les choses", a affirmé l'avocate, qui a également écrit au ministère des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

"J'estime que l'attitude du Premier ministre libanais qui est propriétaire de cette société est parfaitement irresponsable", a-t-elle encore affirmé.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS