En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 790.00 PTS
-0.21 %
4 781.0
-0.24 %
SBF 120 PTS
3 796.91
-0.40 %
DAX PTS
10 801.12
+0.27 %
Dowjones PTS
23 808.31
+0.91 %
6 499.83
+0.80 %
1.137
+0.18 %

Argentine: Christine Lagarde soutient les réformes du président Macri

| AFP | 282 | Aucun vote sur cette news
El presidente argentino, Mauricio Macri (D) se encuentra con la directora del Fondo Monetario Internacional (FMI), Christine Lagarde, el 16 de marzo en Buenos Aires
El presidente argentino, Mauricio Macri (D) se encuentra con la directora del Fondo Monetario Internacional (FMI), Christine Lagarde, el 16 de marzo en Buenos Aires ( Davis FERNANDEZ / POOL/AFP )

Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a félicité vendredi le président argentin Mauricio Macri pour ses réformes économiques, soulignant notamment sa prudence en matière de déficit budgétaire.

L'Argentine n'avait plus reçu de directeur général du FMI depuis 2007.

"Ce fut un honneur de rencontrer le président Mauricio Macri. Je l'ai félicité pour les importantes réformes que son administration a lancées et pour son leadership à la présidence argentine du G20", a déclaré Mme Lagarde sur son compte Twitter.

Le G20 Finances doit se tenir lundi et mardi prochains à Buenos Aires sous la présidence argentine.

Le président argentin a reçu Christine Lagarde dans la résidence présidentielle d'Olivos, en présence du ministre des Finances Nicolas Dujovne.

Jeudi, Mme Lagarde avait salué la politique "gradualiste" du gouvernement Macri lors d'une conférence à l'Université privée Di Tella, pour n'avoir pas "attaqué brutalement le déficit budgétaire mais en prenant en compte la capacité de l'économie et de la société argentines à y répondre".

Elle avait aussi assuré à cette occasion qu'elle n'était pas venue en Argentine pour négocier ou prêter des fonds à ce pays, "parce que l'Argentine ne l'a pas demandé", a-t-elle dit.

L'Argentine a cessé de dépendre du FMI depuis 2006, date à laquelle le président Nestor Kirchner avait réglé la dette du pays de 9,6 milliards de dollars.

Depuis l'arrivée au pouvoir du président Macri en 2015, le FMI a repris ses missions techniques annuelles dans le pays.

Le FMI a depuis salué la libéralisation du marché des changes, la réduction des coûts du travail et l'allègement des restrictions commerciales.

En décembre dernier, un rapport du FMI a également salué les efforts de l'Argentine pour "restaurer l'intégrité et la transparence" du secteur public, tout en mettant en garde contre le déficit budgétaire et l'inflation, qui doit être réduite à 15% en 2018, après avoir atteint 41% en 2016 et 24,8% en 2017.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Gaussin s'envole de 20% désormais à 0,256 euro dans un volume épais...

Publié le 18/12/2018

Aux Etats-Unis, 1,256 million de mises en chantier ont été enregistrées en novembre 2018, après 1,217 million (révisé de1,228 million) en octobre et un consensus de 1,230 million. En outre,1,328…

Publié le 18/12/2018

T-Mobile US et Sprint Corporation ont annoncé l'approbation du Comité sur les investissements étrangers (CFIUS) pour leur fusion proposée. De plus, le département de la Justice, le département…

Publié le 18/12/2018

600 euros pour 41.000 de ses salariés en France...

Publié le 18/12/2018

Par courrier reçu le 18 décembre 2018 par l'AMF, Cyril Zimmermann a déclaré avoir franchi en baisse, le 10 décembre 2018, directement et...