5 494.83 PTS
+0.02 %
5 498.0
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 394.92
+0.02 %
DAX PTS
13 281.43
+0.74 %
Dowjones PTS
26 017.81
-0.37 %
6 811.38
+0.02 %
Nikkei PTS
23 763.37
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Arctique: premier forage "décevant" sur un prospect prometteur de Statoil

| AFP | 168 | Aucun vote sur cette news
Statoil projette en 2018 une nouvelle campagne de prospection dans la zone sud-est de la mer de Barents
Statoil projette en 2018 une nouvelle campagne de prospection dans la zone sud-est de la mer de Barents ( LEON NEAL / AFP/Archives )

Le groupe pétrolier norvégien Statoil a fait état mardi de résultats "décevants" sur le prospect Korpfjell dans l'Arctique, que des experts pensaient pouvoir être la plus grosse découverte de pétrole de l'histoire du pays.

Le premier forage de prospection a mis en évidence la présence d'un volume de gaz naturel non viable d'un point de vue commercial, a annoncé Statoil dans un communiqué.

Korpfjell est situé sur le bloc le plus septentrional jamais ouvert à l'exploration pétrolière en Norvège, dans le sud-est de la mer de Barents, une zone que le pays scandinave et la Russie se sont longtemps disputés. Son ouverture à l'exploration pétrolière a été rendue possible par un accord de délimitation des frontières maritimes trouvé entre les deux pays en 2010.

Cité par la presse en décembre dernier, le cabinet Rystad Energy estimait que, dans l'hypothèse la plus haute, le prospect pouvait contenir jusqu'à 10 milliards de barils de pétrole, ce qui en aurait fait de loin le plus gros gisement jamais découvert en Norvège, principal producteur d'hydrocarbures d'Europe de l'Ouest.

"Les résultats sont bien sûr décevants mais il est trop tôt pour en tirer des conclusions sur l'impact que cela aura sur la zone du sud-est de la mer de Barents", a commenté Jez Averty, responsable chez Statoil de l'exploration en Norvège et au Royaume-Uni, cité dans le communiqué.

Les défenseurs de l'environnement étaient vent debout contre les activités pétrolières dans cette région à l'écosystème riche mais fragile, jugée trop proche des glaces marines et trop éloignée des infrastructures terrestres.

"Statoil a échoué à Korpfjell, le rêve pétrolier le plus septentrional du secteur à 415 km des terres n'a donné qu'un peu de gaz. Hourrah!", s'est félicité le leader de Greenpeace Norvège, Truls Gulowsen, sur Twitter.

Statoil projette toutefois en 2018 une nouvelle campagne de prospection dans la zone sud-est de la mer de Barents, y compris un deuxième forage sur Korpfjell. Le groupe détient 30% de la licence aux côtés de Chevron (20%), Petoro (20%), Lundin (15%) et ConocoPhillips (15%).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2018

Le chiffre d'affaires du 2e semestre traduit la dynamique de transformation de Mecelec...

Publié le 18/01/2018

Le réseau Vinci Airports a accueilli 156,6 millions de passagers en 2017...

Publié le 18/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/01/2018

Compagnie des Alpes donne ses perspectives 2017/2018 sous réserve d'aléas conjoncturels majeurs...

Publié le 18/01/2018

Cet accord entre Framatome et Schneider Electric établit également un partenariat de fabrication à long terme

CONTENUS SPONSORISÉS