En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 381.77 PTS
+0.34 %
5 377.5
+0.27 %
SBF 120 PTS
4 318.02
+0.19 %
DAX PTS
12 184.60
+0.22 %
Dowjones PTS
26 246.96
+0.71 %
7 494.40
+0.00 %
1.169
+0.19 %

Arabie: une compagnie veut recruter des femmes saoudiennes co-pilotes, une première

| AFP | 121 | 4 par 1 internautes
Photo de Saoudiens passant devant une réplique d'un avion de la compagnie saoudienne Flynas, prise le 16 janvier 2017 à Ryad
Photo de Saoudiens passant devant une réplique d'un avion de la compagnie saoudienne Flynas, prise le 16 janvier 2017 à Ryad ( FAYEZ NURELDINE / AFP/Archives )

La compagnie aérienne saoudienne Flynas a lancé une campagne de recrutement de femmes saoudiennes à des postes de co-pilotes et d’hôtesses de l'air, une première dans ce royaume ultra-conservateur, a-t-on appris jeudi auprès de Flynas.

Cette annonce intervient quelques mois après la levée en juin 2018 de l'interdiction de conduire pour les femmes, en vigueur depuis des décennies dans ce pays.

La compagnie à bas coûts a reçu près de 1.000 candidatures de femmes saoudiennes pour les postes de co-pilotes, moins de 24 heures après avoir posté les annonces, a indiqué jeudi un porte-parole de Flynas à l'AFP.

"Flynas veut donner plus de pouvoir aux femmes saoudiennes et les encourager à jouer un rôle plus important dans la transformation du royaume", a assuré l'entreprise mercredi dans un communiqué. "Les femmes sont essentielles dans le succès de notre compagnie", a-t-elle ajouté.

La décision de Flynas intervient après qu'une autre compagnie aérienne saoudienne à bas coûts, Flyadeal, a posté cette semaine des annonces afin de recruter des hôtesses de l'air saoudiennes.

Il n'existe aucune loi en vigueur dans le pays interdisant aux femmes saoudiennes de travailler dans le secteur du transport aérien, mais la plupart des hôtesses de l'air des compagnies locales étaient jusqu'à présent étrangères, notamment philippines.

Le royaume saoudien a lancé des réformes économiques et sociales en autorisant, outre les femmes à conduire, l'ouverture de salles de cinéma.

L'Arabie saoudite reste toutefois l'un des pays les plus restrictifs au monde pour les femmes, avec un système de tutelle masculine. Elles doivent en effet obtenir la permission de leur parent masculin le plus proche - mari, père, frère ou même fils - dans la plupart des domaines de leur vie, comme pour voyager ou se marier.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

Les marchés actions européens progressent dans le sillage de la clôture positive de Wall Street. Les investisseurs ont bien digéré le nouveau chapitre de la guerre commerciale que se livrent la…

Publié le 19/09/2018

Engie est sous pression à la mi-journée, en retrait de 2% à 12,2 euros, sur un plancher de 18 mois...

Publié le 19/09/2018

Par courrier reçu le 17 septembre 2018 par l'AMF, complété par un courrier reçu le 19 septembre, la société anonyme de droit luxembourgeois Vesalius...

Publié le 19/09/2018

A tort ou à raison ?

Publié le 19/09/2018

Par courrier reçu le 18 septembre 2018 par l'AMF, la société Slate Path Capital LP (Dover, Delaware Etats-Unis), agissant pour le compte de fonds dont...